Le regret des Anglais


trump and johnson
« Mon Dieu, j’ai un très grand regret de vous avoir offensé parce que vous êtes infiniment bon, infiniment aimable, et que le péché vous déplaît. Je prends la ferme résolution, avec le secours de votre sainte grâce de ne plus vous offenser et de faire pénitence. »
Qui ne souvient pas de ces deux phrases que l’on répétait souvent, surtout lorsqu’on allait confesser ses péchés par devant le prêtre les samedis, avant la messe du dimanche ? Certaines fois les samedis matin, d’autres fois dans l’après-midi, on était allé raconter au prêtre les mensonges que nous avions dits, les pauvres animaux que nous avions tués, les affaires de nos parents que nous avions piqués et mêmes les jeux défendus que nous avions osé faire avec nos petites amies. Peu étaient les enfants qui comprenaient ce qu’ils disaient quand ils récitaient et surtout chantaient l’acte de contrition.
En fait, que signifie le mot contrition ? Contrition signifie Regret. Regret et même douleur sincère et vive d’avoir commis un péché, d’avoir offensé Dieu. La Bible parle du cœur brisé et contrit. « Les sacrifices qui sont agréables à Dieu, c’est un esprit brisé : O Dieu ! tu ne dédaignes pas un cœur brisé et contrit. Psaume 51 :17
Trois jours après le vote historique des Anglais de quitter la zone Euro, une pétition en ligne adressée au Parlement britannique, réclamant l’organisation d’un deuxième référendum dépasse trois millions de signataires. Ouais !!! Plus de trois millions d’Anglais ont regretté déjà d’avoir voté en faveur du retrait de la Grande Bretagne de l’Union Européenne et veulent revenir sur cette décision de folie.
Comme un pécheur dont le cœur est contrit et l’âme dans la douleur pour avoir offensé Dieu, Les Anglais qui ont voté avec émotion la sortie de leur pays au référendum du 24 juin, n’ont ni l’esprit, ni la conscience tranquille et veulent se raviser. En effet, mesdames et messieurs, ce peuple drôle et hautain comme l’avait si bien dit notre ami Jean Roudy Lavache dans son commentaire au dernier article, voudrait bien rectifier le tir et corriger la bêtise qu’il a commise. Si le Parlement se doit d’examiner une pétition à partir du moment où elle dépasse 100.000 signataires, la chance de remettre en question le résultat du référendum est presque zéro.
Les dangers de la démocratie
Ça fait déjà un bail qu’on impute la faute de nos mauvais dirigeants au peuple haïtien dont l’éducation civique n’est pas faite. Souvent, celles et ceux qui ont un certain bagage éducationnel, se laissent acheter pour une pitance ou pour un plat de nourriture, votent contre leur conscience. Ce que nous constatons dans le monde actuellement, mesdemoiselles, mesdames et messieurs est pire que ce que nous connaissons en Haïti et c’est même dangereux.
Avant le référendum en Grande Bretagne, personne n’avait prévu l’impact que le retrait du pays de l’Europe allait avoir sur l’économie mondiale. Le matin du vote, même les journalistes les plus chevronnés du monde n’en avaient parlé. Alors, vous n’en voudrez pas à votre serviteur, un simple citoyen du monde analysant cet évènement, qui avait dit à tort que cette décision n’allait avoir aucune conséquence sur l’économie anglaise. Comment ai-je pu dire une pareille chose ? Pourquoi les journalistes n’en avaient pas parlé ? L’économie mondiale est interconnectée. Dans la majorité des pays européens, il marque 3h30 PM, en Chine 9h30 PM et au Japon 10h30 PM quand la bourse à New York s’ouvre à 9h30 Am. Quand les marchés financiers européens et asiatiques sont en baisse, ceux de New York sont aussi en baisse et ceci, vice versa. Ce n’est pas sans raison que même la Chine dont l’économie était à une vitesse vertigineuse, s’inquiétait quand on parlait de l’effondrement du dollars américain quelques années de cela.
L’autre danger
Démocratie, ce mot composé de dix lettres et de quatre syllabes, vient comme vous le savez de deux mots grecs : demos cratos signifiant pouvoir du peuple. Il n’y a rien de plus extraordinaire, chers amis, quand le peuple peut sanctionner un politicien véreux et magouilleur au moyen de son vote. Cependant, Amis du savoir et des Connaissances, rendez-moi fou ou sage, ce pouvoir, quand il est mal exercé, peut être un danger pour toute une nation, voire le monde. QUAND UN PEUPLE, PAR IGNORANCE, PAR FOLIE, PAR EMOTION OU PAR COLERE FAIT CHOIX DE MAUVAIS DIRIGEANTS, ÇA PEUT ETRE DANGEREUX POUR LE MONDE.
Nous avions dit dans notre dernier article que le produit intérieur brut des Etats unis est de 18 287 milliards de dollars comparativement à celui de la Chine qui vient en deuxième position, 11 285 milliards. Si les Etats Unis sont encore l’unique superpuissance mondiale d’après une déclaration faite la semaine dernière par le président Russe Vladimir Putin, le pays, depuis huit ans, connait les plus grandes difficultés politiques. Dès l’accession au pouvoir de Barack Obama, les républicains ne font qu’entraver tout ce qu’il veut entreprendre. Au nom de quoi, d’après vous ? Au nom de la démocratie puisque le peuple élit une majorité républicaine au parlement étatsunien qui bloque toutes les initiatives du premier président noir. D’ailleurs, Rush Limbaugh, n’avait-il pas dit ex cathedra qu’il souhaitait qu’il échoue parlant d’Obama ?
Je sais que beaucoup de gens ne vivant pas aux Etats Unis se tapent royalement de ce qui s’y passe. A ces gens, je dirais qu’une crise politique ou économique Aux Etats Unis aura un impact dévastateur dans le monde entier. Imaginez-vous alors un Donald Trump président ? Ce type est à fleur de peau (thin skin) et par conséquent, n’a pas les tempéraments pour être président comme même des républicains le disent.
Je finirai tout en souhaitant qu’en novembre prochain les Américains n’emboîtent pas le pas aux Anglais en élisant comme président Donald Trump qui aura les codes des arsenaux nucléaires et qui n’hésiterait pas à les utiliser si un leader comme le feu Hugo Chavez pour qui j’avais eu de l’estime, le tapait sur les nerfs.
Rulio Oscar, le 26 juin 2016