Le plus grand joueur de foot à l’heure actuelle


messiDimanche dernier, comme on le sait tous, c’était la grande finale de la 45ème édition de la Copa America surnommée cette année Copa du centenaire, entre l’Argentine et le Chili. Tout en ayant souhaité que l’Argentine gagnât, je me préparais à écrire un texte qui aurait mis en valeur Lionel Messi et ses co-équipiers. Malheureusement, non seulement c’est le Chili qui a décroché la victoire, mais aussi, les évènements de la Grande Bretagne ont volé la vedette à la finale. Je profiterai quand même de l’occasion pour féliciter les membres du groupe qui sont les fanatiques du Chili.
Les gens qui me connaissent, même mes amis(es) sur Facebook savent que je suis un fan du Brésil. Peut-être, ils sont en train de se demander si je me suis perdu la tête pour avoir souhaité une victoire de l’Argentine sur Chili. A ce beau monde, je dirai purement et simplement que je ne suis pas fou. Au contraire, je suis devenu plus sage. Qui ne se souvient pas d’une caricature que j’avais postée deux ans de cela demandant ironiquement aux fanatiques de l’Argentine de s’inscrire pour devenir fans du Brésil ? Je vais me garder de poster avec le texte cette photo que j’estime très amusante sachant que beaucoup de membres du groupe peuvent ne pas même lire le texte et mal interpréter l’image qui vaut mille mots.
Comme je l’ai dit tantôt, je suis un fan du Brésil, pas le moindre. J’étais fou pour le vert et or. Jeune enfant, je me rappelle avoir pleuré à en vomir et n’avoir rien goûté pendant toute la journée lorsque l’Italie avait battu le Brésil par 3 buts à 2 en quarts de finale de la Coupe du monde de 1982. En 1998, j’étais encore en Haïti lorsque la France se mesurait avec le Brésil le 12 juillet à la finale de la coupe du monde. En dépit de la présence de Roberto Carlos, de Bebeto et de Ronaldo dans l’équipe brésilienne, cette dernière était menée au score de deux buts à zéro avant même le coup de sifflet de l’arbitre qui devait mettre fin à la première mi-temps. Croyez-moi, si vous voulez, chers amis, je n’avais pas pu regarder la deuxième mi-temps à cause des maux de tête les plus terribles jamais soufferts dans toute mon existence.
Le Brésil reste et demeure encore mon équipe préférée en dépit de ses pauvres performances ces derniers temps. Cependant, je ne vois plus le football comme certains fanatiques argentins ou brésiliens le voient. J’ai appris à apprécier le beau jeu et la valeur des acteurs qui le produisent qu’ils soient de l’équipe que je supporte ou de l’équipe adverse.
J’étais une peu déconnecté avec le football. La Copa America et la Coupe d’Europe de football m’ont permis de renouer avec, ces derniers jours. Dans l’ensemble, les équipes européennes ont à l’heure actuelle le meilleur football et peuvent battre n’importe quelle équipe sud-américaine. Cependant, à bien analyser les joueurs de façon individuelle, il n’y en a pas comme Lionel Messi qui est à mon avis le meilleur joueur mondial. La défaite de l’Argentine n’est pas une surprise pour moi dans la mesure qu’il faut le plus souvent l’action de onze acteurs pour qu’une équipe gagne.
Fans de l’Argentine, mes très chers amis(es), votre tristesse à l’idée que Messi mette fin à sa carrière internationale s’ajoute, je comprends, à la frustration de la défaite de votre équipe. Cependant, il y a lieu d’être en joie puisqu’à l’heure actuelle, votre idole, Lionel Messi est le meilleur joueur du monde.
Rulio Oscar, le 29 juin 2016