Jouons un peu avec la langue !



Quelques mois de cela, quelques membres du groupe avaient maille à partir avec moi pour avoir dit que le français est la plus belle langue qui existe. Je me demande si je n’avais pas eu tort de faire usage du superlatif absolu. Peut-être, devais-je préciser, le français pour moi, est la plus belle langue. En tout cas, les débats que nous avions eus à ce sujet ne sont que partie remise. Vous, qui comme moi aimez la langue de Voltaire, amusez-vous avec ces phrases les unes plus difficiles à prononcer que les autres.
1. Les chaussettes de l’archiduchesse sont-elles archi-sèches ?
2. Un chasseur sachant chasser doit savoir chasser sans son chien.
3. Cinq chiens chassent six chats.
4. Pourquoi les alliés ne se désolidariseraient-ils pas ?
5. Suis-je bien chez ce cher Serge ?
6. Seize chaises sèchent.
7. Seize jacinthes sèchent dans seize sachets secs.
8. La roue sur la rue roule ; la rue sous la roue reste.
9. Trois gros rats gris dans trois gros trous ronds rongent trois gros croûtons ronds.
10. Si six scies scient six cyprès, six cent six scies scient six cent six cyprès !
11. Je troque trente trucs turcs contre treize textes tchèques.
12. Avez-vous déjà vu un ver allant vers un verre en verre vert à l’envers ?
13. Il cherche ses chaises chez Sanchez.
14. Quarante carottes crues croient que croquer crée des crampes.
15. Je veux et j’exige d’exquises excuses …
16. Un dragon gradé dégrade un gradé dragon, …
17. Trois tortues trottaient sur un trottoir très étroit, …
18. Douze douches douces, …
19. Un plein plat de blé pilé, …
20. Six saucisses sèches, …
21. Fruits frais, fruits frits, fruits cuits, fruits crus.
22. Jésus loge chez Zachée, ….
RÉPÉTITIONS DE SONS
1. Quand un cordier cordant doit accorder sa corde, pour sa corde accorder six cordons il accorde, mais si l’un des cordons de la corde décorde, le cordon décordé fait décorder la corde, que le cordier cordant avait mal accordée.
2. Si mon tonton tond ton tonton, ton tonton est tondu par mon tonton. Si ma tata tâte ta tata, ta tata est tâtée par ma tata. Tenté, tonton tâtonna le téton de tata. Tentant de tâter le téton de tonton, tata, étant tentée, tâtonna le téton de tonton. Tata, tentant tonton, tonton tâtonna le téton de tata.
3. Didon dîna, dit-on, de dix dos dodus de dix dodus dindons. Didon, dit-on, dota Didot d’un doux dindon dadais dodu du dos.
4. Si six scies scient six cyprès, six cent six scies scient six cent six cyprès.
5. La pipe au papa du Pape Pie pue.
6. Que lit Lili sous ces lilas-là ? Lili lit l’Iliade.
7. Dans ta tente ta tante t’attend.
8. Angèle et Gilles en gilet gèlent.
9. Natacha n’attacha pas son chat Pacha qui s’échappa, ce qui fâcha Sacha. Sachant sa chatte pas chaste, Sacha s’attacha à chasser ce chat Pacha !
10. L’assassin sur son sein suçait son sang sans cesse.
11. Que c’est crevant de voir crever une crevette sur la cravate d’un homme crevé dans une crevasse.
12. Como como ? Como como como ! (en espagnol et en portugais : Comment je mange ? Je mange comme je mange !)
13. C’est là que les Athéniens s’atteignirent, que les Perses se percèrent, que les Satrapes s’attrapèrent et que les Mèdes s’emmerdèrent…
HOMONYMES
1. Il était une fois, une marchande de foie qui vendait du foie dans la ville de Foix. Elle m’a dit « ma foi, c’est la dernière fois que je vends du foie dans la ville de Foix.
2. Ce ver vert sévère sait verser ses verres verts (ou bien : les vers verts levèrent le verre vert vers le ver vert).
3. Il m’eût plus plu qu’il plût plus tôt.
4. Mon père est maire de Mamers et mon frère est masseur.