Le choix de Rex Tillerson à la tête de la diplomatie américaine n’est pas une surprise



Si pour beaucoup le choix que Donald J. Trump a fait de Rex Tillerson comme nouveau Secrétaire d’Etat est une surprise, il ne l’est pas pour moi et pour tous les gens intelligents. Mon ami Fritzner Paul est encore à l’honneur puisqu’une fois de plus, je vais le citer en omettant bien sûr l’adjectif qualificatif « haïtien » : « On ne fait rien pour rien, surtout pour les vauriens. »
Si la politique dans tous les pays est un état de force, il est à reconnaître que la loyauté si rare soit-elle, existe partout. Frédéric Marcelin, l’un des pionniers de la littérature haïtienne, eut à dire à travers son roman ayant pour titre Thémistocle Épaminondas Labasterre, que l’homme aux abords du pouvoir, n’est pas l’homme au pouvoir. Pour Donald Trump, je doute fort que l’homme qui faisait campagne au cours de ces deux dernières années puisse être différent de celui qui aura les commandes Des Etats Divisés D’Amérique dans les prochains jours.
Il faudrait être naïf ou abstrus pour ne pas reconnaître que Donald J.Trump a gagné l’élection présidentielle américaine grâce à l’aide de Vladimir Poutine. Je l’avais dit haut et fort que nous avons tous notre propre talon d’Achille. Nous disons et faisons tous des choses en privé que nous n’aurions jamais dites et faites en public. Quand des criminels russes ayant à leur tête Vladimir Poutine pirataient seulement les mails des démocrates, je n’ai pu m’empêcher d’exclamer : « Et les républicains, sont-ils parfaits ? » L’ingérence du président russe, la partialité du directeur de la FBI et l’ignorance de la majorité des Américains ont contribué à l’élection de Trump.
Alors, pour avoir aidé Donald à accéder à la Maison Blanche en devenant le 45ème président des Etats Divisés d’Amérique, il fallait, au nom de la loyauté, que l’ex agent de la KGB obtienne sa part du gâteau. Choisir Rex Tillerson, proche de Vladimir Poutine, à la tête de la diplomatie américaine est une façon pour Donald Trump de remercier ce dernier et de lui témoigner sa gratitude.

Rulio Oscar, le 13 décembre 2016 dans les Amis du Savoir et des Connaissances