Philia

On trouve des allusions à philia, à philos, philein, phileesken etc. Ne pas se laisser impressioner. Traduit littéralement, philia = amitié et Philos = aimé, cher, chéri. Ne vous inquiétez pas si vous prenez l’un pour l’autre : l’un est un nom, l’autre un adjectif, et tous deux désignent la même notion. De même philein c’est le verbe qui signifie “aimer”. Au passage : philo-sophia = chère sagesse.

La Philia n’est pas simple amitié au sens courant d’aujourd’hui, qui fait qu’on peut dire “hier j’ai été boire une bière avec quelques amis et on a bien rigolé”. D’abord il n’y a pas de bière dans la Grèce Antique : ça rigole pas. Ensuite l’ami n’est pas simplement celui avec lequel on va trinquer, mais celui avec lequel j’ai été uni de façon solennelle, de façon si solennelle qu’on peut dire que je lui appartiens (et que réciproquement il m’appartient) officiellement.
Comme l’a noté Benveniste (Le Vocabulaire des institutions indo-européennes) le mot Philos a trois sens dont il faut rendre compte.
C’est chez Homère que le mot apparaît pour la première fois (normal : c’est le premier écrit grec : Homere est le plus vieil auteur grec, si vieux qu’on se demande s’il a bien existé, vu le nombre d’oeuvres énormes qu’on lui attribue L’Iliade, L’odyssée, toutes les aventures d’Ulysse…. les écrits datent du 6è siècle -mais on ne sait pas quand les textes ont été élaborés, vu qu’ils ont d’abord été transmis par tradition orale). On trouve le mot Philos utilisé dans deux sens : ami et possession (d’où le “cher” ambigu) : fila gounata = ses genoux
Troisième sens : le verbe filein ne signifie pas seulement “aimer, éprouver de l’amitié”, mais aussi “baiser”. Par “baiser”, ô luxurieux humains, il faut entendre “faire des baisers”.
Ce qui nous fait trois sens dont il nous faut rendre compte : l’ami, le mien, le baiser. Facile : ceux qu’on aime font en quelque sorte partie de nous : donc il nous appartiennent en quelque sorte, et nous leur appartenons, et tout à fait naturellement nous les embrassons.
Eh non : ce qui nous semble logique ne l’était pas du tout : à l’époque l’usage du baiser n’était pas propre à la Grèce. Il n’y a que certains étrangers qui s’embrassent.

“Quand les Perses se rencontrent sur les chemins, on peut reconnaître à ce signe si ceux qui s’abordent sont du même rang : au lieu de se saluer par des paroles, ils se baisent sur la bouche. L’un des deux est-il de condition légèrement inférieure, ils se baisent sur les joues. Si l’un est d’une naissance beaucoup plus basse, il se jette à genoux et se prosterne devant l’autre.”
Hérodote I, 134, trad Legrand.

Moralité : je n’embrasse que ceux qui sont de mon rang. On va comprendre que ce terme désigne une relation exceptionnelle entre élus. A l’époque l’étranger n’a strictement aucun droit, aucune protection, aucun moyen d’exister. Résultat : on ne s’aventure pas n’importe où, on vient sur invitation d’une personne avec laquelle on est en relation de philotes (d’amitié). Le pacte qu’ils ont conclu sous le nom de Philos les engage dans la réciprocité des relations qui fait toute l’hospitalité.

“C’était un homme riche, mais il était philos anthropos; car il hospitait (phileesken) tout le monde, sa maison étant au bord de la route”
Homère,II, 6, 15

Homère parle évidemment d’une exception : on n’accueille pas n’importe qui. Mais cette citation nous permet de comprendre ce qu’était originairement un philanthrope, et un hôte : encore des amoureux, amoureux des hommes.

Voila le fondement institutionnel de la notion de philos dans la société. L’amitié est susceptible de se réaliser dans des circonstances exceptionnelles, et même entre combattants, comme une convention solennelle qui n’est pas du tout l’amitié au sens banal. On n’accueille que l’élite, à laquelle on s’estime égal. C’est en tout cas, à ma connaissance, le seul moyen d’expliquer que dès l’époque d’Homère la notion de philia désigne à la fois l’attachement, l’apropriation et les baisers.

Maintenant on peut rapidement traverser deux millénaires pour comprendre comment cette notion a pu garder son sens aujourd’hui.

A l’époque chrétienne, le baiser est un signe de reconnaissance entre le Christ et ses disciples, puis les membres des Premières communautés.

A l’époque de la chevalerie le baiser est le geste qui consacre le chevalier dans la cérémonie de l’adoubement.

Aujourd’hui on embrasse un dignitaire après lui avoir remis son insigne.

Vous le voyez, on n’embrasse pas n’importe qui, mais quelqu’un qu’on estime éminemment digne d’être reçu, protégé, consacré. Et ça va dans les deux sens (encore aujourd’hui le mot hôte désigne à la fois celui qui reçoit et celui qui est reçu; dans les deux cas c’est un honneur que se font des égaux.)

Je suis l’obligé de l’autre, son serviteur (symboliquement s’entend : ne s’embrassent, justement, que ceux qui ne sauraient en aucun cas être asservis l’un à l’autre.

On le voit, la Philia implique un Immense respect et un véritable devoir.
C’est une amitié ressentie pour ses semblables (famille, communauté…) qui tend vers la tendresse, la générosité, mais toujours dans la réciprocité.
Altruisme un peu bizarre : cette volonté de faire le bien de l’autre pourrait paraître n’être que générosité, s’il n’y avait pas tout un protocole montrant qu’il ne s’agit pas de dons spontanés, mais de dettes qu’on s’échange. L’ami qu’on se met en devoir de servir est un élu, on n’aime pas n’importe quoi. Vouloir le bien de l’autre sans chercher à en tirer parti. Mais en agissant pour le bien d’autrui on agit le plus souvent pour son propre bien

“Ainsi aucun des deux amis, à la fois aime son propre bien et rend exactement à l’autre ce qu’il en reçoit, en souhait et en plaisir.”
Aristote, Ethique à Nicomaque, VII 7 1157b36

Il y a là quelque chose d’intime, un moi partagé, une union d’atomes crochus. C’est très intime, différent de l’amour du prochain : on garde le sentiment d’unicité de la personne. >Si on me presse de dire pourquoi je l’aimais, je sens que cela ne se peut exprimer, qu’en répondant : « Parce que c’était lui, parce que c’était moi. »
Montaigne, Les Essais, livre Ier, chapitre XXVIII

“Aimer, c’est souhaiter pour quelqu’un ce que nous croyons être des biens pour lui et non pour nous, et aussi être, dans la mesure de son pouvoir, enclin à ces bienfaits. Est notre ami celui qui nous aime et que nous aimons en retour. Se croient amis, ceux qui sont dans cette disposition l’un envers l’autre.”Aristote, Rhétorique II, 4, 1380b35-1381a3

Concluons sur la philia en la redéfinissant : volonté du bien de l’autre sans vrai altruisme.
Mon meilleur ami, c’est moi.


  • In Politique
    Présumant que la définition des termes souffrances et […]
  • In Politique
    » Les noirs, dont les pères sont en Afrique, […]
  • In Religion
    La Bible parle de 4 grandes prophéties sur Jésus, le […]
  • In Politique
    Je comprends que l’équipe Moïse-Lafontant peut avoir […]
  • In International
    Les gens qui s’informent savent que l’aide militaire […]
  • In Elections américaines, International
    Donald Trump, l’une des personnes les plus […]
  • In L'amour, Religion
    De mon ami et frère, l’ingénieur Glodel St Fleur, je […]
  • In Elections américaines, International
    Si le mot fierté se définit comme un sentiment […]
  • In International
    Dire sans faire et faire sans dire est souvent énoncé […]
  • In Elections américaines
    Si pour beaucoup le choix que Donald J. Trump a fait […]
  • In Ce qu'il faut savoir, Conseils, Education
    Il n’y a pas de meilleure façon de commencer ce texte […]
  • In Politique, Société
    Avec une attention soutenue et sans paresse […]
  • In Ce qu'il faut savoir
    En sortant de la gym ce matin, je parlais à une amie à […]
  • In Politique
    Le 20 novembre dernier, c’étaient les élections […]
  • In Politique
    Dans deux jours, ce seront les élections en Haïti pour […]
  • In Ce qu'il faut savoir, Education
    Quelques mois de cela, quelques membres du groupe […]
  • In Elections américaines
    Jeudi dernier, j’ai reçu ce message d’une amie qui […]
  • In Elections américaines
    Il y a 3 conditions essentielles à remplir pour être […]
  • In Ce qu'il faut savoir, Education
    On emploie la virgule pour détacher ou isoler des […]
  • In Elections américaines
    Comme tous les humains peut-être, devant un duel entre […]
  • In Politique
    D’après les gens qui observent de près la cuisine […]
  • In Elections américaines
    Ça fait déjà un bail que je réfléchis sur la place que […]
  • In Education, Société
    Je me souviendrai toujours de ce spot que je prenais […]
  • In Elections américaines
    Donald Trump : la femme qui l’accuse […]
  • In Elections américaines
    La politique, a dit Ahmadou Kourouma, n’a ni […]
  • In Elections américaines
    Le grand problème des coléreux hommes blancs des Etats […]
  • In Elections américaines
    Je suis d’Haïti où la politique est synonyme de […]
  • In Histoires et pensées positives, Histoires inspirantes
    Comment se comporte-t-on face aux difficultés ? On […]
  • In Société
    Le racisme est une idéologie qui considère que […]
  • In Sport
    Dimanche dernier, comme on le sait tous, c’était […]
  • In Elections américaines
    « Mon Dieu, j’ai un très grand regret de vous […]
  • In Politique
    Les Anglais ont voté pour quitter L’UE. Les votants, […]
  • In Famille
    Ces parents reproduisent une photo avec leurs […]
  • In Politique, Société
    Le deuxième amendement de la Constitution des […]
  • In Education
    Le subjonctif est un mode verbal qui sert à exprimer […]
  • In Société
    Il est des injustices qu’on subit qui ne nous laissent […]
  • In L'amour, Société
    Le gens qui me connaissent, particulièrement ceux qui […]
  • In Société
    L’arme que le meurtrier George Zimmerman avait […]
  • In Histoires et pensées positives, Histoires inspirantes
    Nous vivons chers amis dans un monde où le mensonge, […]
  • In Science
    J’ai trouvé cette histoire sur la page d’une amie qui […]
  • In Technologie
      Afin de booster les installations de Windows […]
  • In Ce qu'il faut savoir, Politique
    Les festivités du 18 mai en Haïti, dans mes classes […]
  • In Elections américaines
    Comme vous pouvez le constater, chers lectrices et […]
  • In Technologie
    Technologie : Outre les versions mobiles et une […]
  • In Histoires et pensées positives, Histoires inspirantes
    Un moine s’était retiré du monastère pour […]
  • In Ce qu'il faut savoir
     On n’a pas fini d’apprendre sur le […]
  • In Histoires et pensées positives, Histoires inspirantes
    La vache mélomane Michal et Kental se chamaillaient et […]
  • In Science
    Aujourd’hui, c’est la Journée de la Terre nourricière. […]
  • In Politique
    Classée 149ème sur 179 pays, Haïti reste le pays le […]
  • In Politique
    Nous remercions infiniment toutes celles et tous ceux […]

Merci d’écouter Sentimentale FM

Nos plus récents articles