Category Archives: Conseils

  • -

Vous faites quoi de votre lumière ?


Il n’y a pas de meilleure façon de commencer ce texte qu’avec un passage des Saintes Ecritures puisé dans le livre de Matthieu le chapitre 5, du verset 14 au verset 16 qui stipule : « Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée ; et on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison. Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils … »
Je me rappelle avoir lu et commenté un court texte posté le 23 février 2016 sur la page des Amis du Savoir et des Connaissances par Gerald C. Toussaint que voici : « Il est plus beau d’éclairer que de briller seulement ; de même est-il plus beau de transmettre aux autres ce qu’on a contemplé que de contempler seulement. » Voici le commentaire que j’avais fait à propos de ce poste : « De beaux textes, il n’en manque pas dans les pensées, dans les livres et sur le net. Des hommes comme Gerald C. Toussaint qui les partagent, on peut les compter du doigt. Espérons que beaucoup feront comme GT en éclairant les autres plutôt que de se projeter sur eux. En brillant, on aveugle les gens ayant besoin d’être éclairés. À vous chers amis de choisir ou bien de briller ou d’éclairer. Thanks GT ! »
C’était un 30 novembre comme celui d’aujourd’hui que nous avions pris l’initiative de créer les Amis du Savoir qu’on a dû changer plus tard en Amis du Savoir et des Connaissances à cause de nombreux autres groupes sur Facebook ayant le même nom. Depuis, on n’a jamais cessé d’encourager les membres du groupe à partager ce qu’ils ont et ce qu’ils sachent en terme d’information et de formation avec les autres membres.
Dans le groupe et dans la vie en général, je connais des médecins, des ingénieurs, des professeurs, des pasteurs, des infirmières, des intellectuels et même des gens ordinaires qui n’hésiteront pas même une seconde pour partager ce qu’ils ont de plus précieux avec des gens qui sont dans le besoin. Ils consentiraient de grands sacrifices et dépenseraient de fortes sommes d’argent pour aider les nécessiteux. Ils sont pleins de connaissances et pourraient même changer le monde s’ils le voulaient. Cependant, ils préfèrent rester dans l’anonymat et choisissent de voir le monde seulement comme étant Noir ou Blanc. Les pasteurs et ceux qui vont à l’église ne partagent avec les gens que la parole de Dieu. Peut-être, disent-ils, la parole de Dieu est la plus importante de toutes les choses ! Je n’en disconviens pas. Cependant, endoctriner quelqu’un sur le plan religieux sans l’aider à acquérir un peu de bagage intellectuel et professionnel peut être un danger non seulement pour la société, mais certaines fois même pour l’église.
Vous qui êtes en mesure de lire un ou des chapitres d’un livre et qui pouvez comprendre ce qui y est écrit, vous qui avez un ordinateur ou un smart phone et pouvez vous servir du moteur de recherche Google pour élucider des notions les plus difficiles à discerner, vous êtes une lampe et votre rôle est d’éclairer et de projeter votre lumière là où il y a des ténèbres.
Comme beaucoup d’anciens professeurs qui auront l’occasion de lire ce texte, je ne me tiens plus debout dans une salle de classe et devant un groupe d’élèves les inculquant des notions de français ou de dissertation, ce que je regrette beaucoup, parce qu’enseigner était ma passion s’il ne l’est pas toujours. Je me dis souvent, qu’aujourd’hui, le monde a besoin beaucoup plus de professeurs que les 20 ou les 40 dernières années. En faisant mention de professeurs, je ne veux pas parler seulement des gens enseignant les mathématiques, les physiques, la chimie les littératures ou les sciences sociales. Le monde devient de plus en plus dangereux à cause d’une génération qui n’a le moindre respect pour les principes les plus élémentaires.
A longueur de journée, on se plaint des jeunes qui ne respectent pas leurs parents. Des gars aimant porter leurs pantalons en dessous leurs fesses, on en a marre. On déteste la pédérastie, la prostitution, le vol et la pédophilie. Les terroristes, les criminels, les assoiffés de pouvoir, les politiciens ennemis des peuples, les menteurs nous rendent triste le cœur. Savez-vous que vous pouvez faire un impact sur ces gens-là à travers une petite histoire ou une pensée positive partagée dans votre mur ou sur la page d’un groupe ?
Tout en souhaitant bonne fête à tous les membres des Amis du Savoir et des Connaissances qui célèbrent leur troisième année de fondation, je citerai l’éducatrice sexuelle suédoise Elise Otten-Gensen qui disait : « Ne te plains pas du noir, allume une lumière. »

Rulio Oscar, le 30 novembre 2016 dans les Amis du Savoir et des Connaissances


  • -

Des larmes sacrées

larmes sacrées
Elle était plongée dans une grande détresse. Son fils, son fils chéri, venait de périr sous le sabre de l’ennemi. Elle vint pleurer ses larmes de douleurs au pied du sage, dans l’espoir qu’il la réconforte.

Le sage l’écouta pleurer pendant des heures. Puis l’écouta quand elle lui parla de son fils vivant. Puis il l’écouta quand elle lui parla du vide que provoquait cette mort dans sa propre vie. Il l’écouta, il l’écouta.

Enfin, il lui dit doucement : femme, je n’ai pas le pouvoir de sécher tes larmes. Mais je peux t’apprendre à les rendre sacrées. »

Personne ne peut éviter la souffrance. Mais le faut-il ? Non, car bien souvent, le chemin de la souffrance est sacré, c’est-à-dire nécessaire pour guérir des maux de ce monde. La cicatrisation fait souffrir, et c’est pourtant, déjà, le signe que la blessure se referme.

Apprenons, chers amis, à appliquer la raison comme un baume sur nos malheurs. Les expliquer, c’est en partie s’y soustraire.

« Ce que la chenille appelle la fin du monde, le sage l’appelle le papillon. » ~ Richard Bach


  • -

Le Bon Vieux Temps, les vieilles bonnes manières !

Bonnes manières
Les bonnes manières existent-elles encore ? Nous vivons actuellement dans un monde où les gens se fichent totalement de ce que d’autres personnes pensent et disent d’eux. Autrefois, on vivait selon les normes de la bienséance. Par exemple, quand on allait à une réunion et que c’était déjà commencé, on marche sur la pointe des pieds salue seulement de la tête et avec un sourire après avoir silencieusement trouvé un siège, lorsque nos yeux croisaient ceux d’un ami. A moins que ce soit une bonne amie à nous, nous ne pouvions pas tendre la main aux filles encore moins les embrasser. On vouvoyait toujours un supérieur et les filles qui n’étaient pas nos amies. On avait appris à être gentil quand on secouait la main d’une femme qui nous était tendue. Où sont passées ces bonnes habitudes ? Où est passé ce bon vieux temps où notre galanterie et nos bonnes manières suffisaient aux filles pour nous faire la cour ? En tout cas, ayant fait un petit tour à la plus grande bibliothèque du monde, on a eu l’occasion de tomber sur ces notions fondamentales à une vie sociale agréable. Bonne lecture !
Manier les couverts
— Le couteau : le saisir fermement. Jamais la lame ne doit être portée à la bouche, jamais elle ne doit être essuyée.
— La cuillère : aspirer sans bruit. La cuillère trop remplie risque de verser à la moindre secousse.
— La fourchette : à gauche de l’assiette, appuyée sur ses dents.
— Le verre : ne pas remplir à ras bord. Le vider par petites gorgées.
— La serviette : la déplier sur les genoux et la poser près de l’assiette, toujours dépliée lorsqu’on quitte la table.
— Une fois le repas terminé, poser les couverts parallèlement dans l’assiette.
Écouter
— Garder une attitude vigilante vis-à-vis de la personne qui parle.
— Ne pas détourner les yeux, même si le discours est ennuyeux.
— Ne pas consulter sa montre.
— Ne pas bâiller.
— Ne pas interrompre le récit commencé.
— Ne pas intervenir si on connaît déjà l’histoire.
Parler
— Savoir parler, c’est réussir à se faire entendre, mais surtout se faire comprendre, communiquer avec les autres.
— La voix est un merveilleux instrument qu’on peut exercer et assouplir pour la rendre plus expressive.
— Veiller à une bonne articulation des mots afin de les rendre plus intelligibles.
— Entretenir la conversation qui est un lien social qu’il faut préserver.
— Rester à l’écart quand la conversation prend un tour confidentiel.
— Pour se faire écouter, il faut avoir quelque chose d’intéressant à dire.
Téléphoner
— Ne jamais appeler sans regarder l’heure et sans avoir à portée de la main un crayon pour noter adresse, chiffres, renseignements.
— Préparer le message à l’avance et veiller à ce qu’il soit complet et concis.
— Composer le numéro avec exactitude pour ne pas déranger, en cas d’erreur, des personnes inconnues.
— Après avoir énoncé le numéro d’appel et le nom, se présenter avant d’engager la conversation.
— Parler distinctement sans hausser le ton, sans accélérer le débit et sans commentaires inutiles.
Écrire
— S’exercer quotidiennement à écrire quelques lignes sur n’importe quel sujet.
— Choisir un bon matériel et une place confortable.
— Utiliser des phrases courtes et simples.
— La lettre d’affaires doit être claire, concise avec des questions nettes, des phrases courtes, un vocabulaire approprié.
— Soigner la ponctuation qui sert à traduire fidèlement les intentions.
— Sur l’enveloppe, écrire le nom et l’adresse du destinataire en toutes lettres.
Présenter des vœux
— Les vœux peuvent être présentés de vive voix, par téléphone, par correspondance ou par télégramme.
— Aux lettres, aux messages qu’on reçoit, il faut répondre tout de suite.
— Sur les cartes où sont déjà inscrites des formules, il vaut mieux ajouter quelques mots qui donnent au message un cachet personnel.
— C’est la personne la plus jeune, la dernière venue, la moins élevée dans la hiérarchie sociale, qui doit présenter ses vœux la première.
Faire-part
— Pour informer, le meilleur moyen est d’envoyer des faire-part imprimés et soigneusement rédigés.
— Les faire-part de naissance peuvent être accompagnés d’un dessin symbolique ou de photo du nouveau-né.
— Les faire-part de mariage sont toujours en blanc.
— Les faire-part de deuil sont imprimés sur feuille double encadrée de noir ou de gris.
— Le destinataire doit répondre dans les huit jours en retournant des félicitations ou un cadeau lorsqu’il s’agit d’un événement heureux.
Remercier
— On peut remercier quelqu’un de vive voix, par téléphone ou par lettre.
— Le « MERCI » doit être dit vite, franc, sans murmure confus, sans embarras.
— On dit « MERCI » pour traduire la surprise, la joie ou la reconnaissance.
— Dire « MERCI » même au moment de dire « non » afin que le refus soit moins farouche.
— Dire toujours « MERCI » aux enfants pour leur faire découvrir le mot, sa musique, sa force.
Présenter des excuses
— Elles doivent être présentées au moment même de l’incident par une formule de regret : « PARDON », « JE SUIS DÉSOLÉ », « EXCUSEZ-MOI »…
— Les incidents sérieux exigent de la réflexion et un délai pour trouver une formule convaincante.
— Quand on est coupable, montrer du repentir sans tomber dans l’humilité.
— Mieux vaut toujours s’en tenir à des explications simples.
— Quand on est offensé, faire preuve d’indulgence.
Se conduire
— Il s’agit avant tout de s’adapter aux usages, aux habitudes en vigueur dans la société.
— Montrer de la lucidité et du sang froid, contenir la colère et dominer l’ennui.
— Éviter les pièges que tend le bavardage : malveillance ou indiscrétion.
— Ajuster ses mots et ses mouvements aux nécessités du présent.
— Rester maître de soi.
Solliciter un emploi
— Rédiger un cv. (curriculum vitae) où figurent l’identité, la formation (détaillée), les langues étrangères, les expériences préalables.
— Aller au rendez-vous, muni du cv. et en ayant quelques idées sur les exigences du poste requis.
— Prendre une attitude sûre et confiante : voix posée, élocution aisée.
— Apparence décente : du sérieux et du soin.
— S’asseoir comme il faut, au fond du siège, sans rien poser sur le bureau.
Rendre une visite
— On rend visite pour faire connaissance, pour remercier, pour présenter ses voeux, ses condoléances, ses félicitations, pour rencontrer ses amis.
— Même entre amis, il vaut mieux annoncer la visite à l’avance.
— Pour les malades, la visite doit être brève ; éviter les éclats de voix, et surtout choisir un cadeau adéquat.
— Savoir choisir le moment convenable pour ne pas incommoder les autres.
Faire un cadeau
— On fait les cadeaux par devoir, pour le plaisir ou dans des circonstances particulières.
— Choisir les cadeaux en tenant compte du goût et des besoins de ceux à qui on a l’intention d’en offrir.
— Nature des cadeaux : cadeaux rares, classiques, collectifs, utiles…
— Réserver les cadeaux personnels (lingerie, parfum) aux gens que l’on connaît bien.
— Emballage approprié à la circonstance : Noël, Pâques, première communion…
Se tenir à table
— Se tenir bien à table, c’est donner aux autres une marque d’estime.
— Se tenir mal passe pour de l’indifférence, du mépris ou de l’ignorance.
— S’asseoir au fond du siège et s’y adosser sans raideur.
— Sur la table, appuyer légèrement les poignets de part et d’autre de l’assiette.
Vivre en public
Ne pas :
— Mâchonner du chewing-gum sans relâche .
— Procéder à des soins de toilette : couper les ongles ou les limer, se coiffer longuement, s’occuper de son nez ou de ses oreilles.
— Bâiller, s’étirer, parler à haute voix.
— Commenter à haute voix la pièce (au théâtre), le film (au cinéma), le spectacle (à la télévision).
— Déplier des papiers de bonbons bruyants.
— Rire à contretemps.
Avec la nature
Ne pas :
— Jeter des morceaux de verre ou des ordures.
— Casser les branchages ou abattre les arbres.
— Faire du bruit (cris, radio).
— Tirer sur les oiseaux.
— Allumer du feu dans une pinède.
— Polluer les eaux en déversant de l’huile ou des produits toxiques.
Vivre avec les livres
— Le livre étant le meilleur ami, il faut le traiter avec des égards.
— Ne pas plier les pages.
— Protéger la couverture pour éviter de l’abîmer et d’en causer un vieillissement précoce.
— Préserver le livre emprunté des accidents et des mauvais traitements, et surtout refuser de le prêter.
— Les livres rares, les manuscrits précieux doivent être consultés sur place.
En automobile
— Avant de démarrer, s’assurer que les portes sont fermées.
— Appliquer l’ensemble des règles édictées par le code de la route.
— Avoir la maîtrise de son véhicule, le contrôle de sa vitesse.
— Laisser aux piétons le temps de traverser.
— Ne pas rouler à toute vitesse dans une flaque d’eau pour ne pas arroser les piétons.
Accueillir
— Réserver à ses hôtes un accueil avenant, mais sans démonstration de sentiments.
— Ne pas se jeter au cou du premier venu, ni regarder d’un air hautain une personne d’apparence modeste.
— Mettre les visiteurs à l’aise en leur assurant une position commode.
— Les intéresser en choisissant un bon sujet de conversation.
— Ne pas manifester son impatience au cas où la visite se trouve prolongée.
— Épargner aux visiteurs étrangers la présence de très jeunes enfants.
Vivre à l’heure
— Il faut être à l’heure dite : ni avant l’heure, ni après l’heure.
— Le retard à un rendez-vous peut causer de l’anxiété.
— En cas de retard de nature imprévue, il faut essayer d’avertir ceux qui attendent.
Le devoir de sourire
— « C’est un devoir envers les autres que d’être heureux » (ALAIN).
— On peut faire le bonheur avec peu de choses.
— Selon un processus connu, le rire déclenche le rire, le sourire répond au sourire.
— Mieux vaut respirer au lieu de soupirer. Ceci nous fait gagner des forces au lieu de les perdre.
— Contre les menus incidents qui ne manquent pas de se produire en société, la modestie et l’humour fournissent d’utiles recours.
Avec les parents
— La confiance réciproque aide à surmonter les obstacles les plus difficiles.
— Le franc-parler, la bonne humeur permettent d’éviter les malentendus.
— L’affection et la tendresse mutuelles créent une ambiance rassurante.
— Le témoignage en toute occasion d’une vive reconnaissance est payé de retour et réconforte ceux qui se donnent tant de peine.
— Le respect manifesté même aux moments les plus critiques facilite et entretient la communication entre les deux générations.
— Les petites attentions ont leur prix : fêter les anniversaires, user de prévenance et d’attentions gentilles en toute occasion, resserrent davantage les liens familiaux.
Quelques cas
— Les handicapés : S’occuper d’eux d’une manière discrète en leur proposant de l’aide, leur faire sentir qu’ils sont des gens ordinaires. Les inviter à vivre avec les autres et comme les autres dans le travail ou les loisirs.
— Les personnes âgées : Leur montrer des égards, de la politesse, et leur témoigner de l’intérêt quand l’occasion se présente.
— Les femmes enceintes : Les entourer de soin, en leur faisant place, en leur tendant la main pour franchir les obstacles et les marches, les réconforter en leur parlant du bonheur qui les attend.
Faire les présentations, se présenter
— Les présentations se font debout, à voix intelligible, sans tomber dans l’erreur et sans déformer les noms.
— Les plus jeunes sont présentés aux aînés, les hommes aux femmes, les familiers aux inconnus.
— Il est conseillé d’ajouter une précision concernant la fonction ou la profession de la personne présentée.
— En arrivant, les hommes se présentent eux-mêmes, mais il reste d’usage de présenter les femmes.
Sourire
— Le sourire, quand il vient à propos, agit comme un charme.
— Il éclaire le visage, efface les rides et fait baisser la tension.
— En souriant, on libère la bonne humeur et on crée une ambiance d’optimisme et de confiance.
— En public, il ne faut pas sourire à n’importe qui, car il peut en résulter des malentendus.
— Par la détente qu’il apporte, par la bonne humeur qu’il manifeste, le sourire incline à sourire.


  • -

Les bénéfices qu’on obtient quand on aide

Aidez les uns les autres
Avez-vous jamais aidé quelqu’un ? Quel effet ça a fait sur vous ? On peut aider de différentes manières. Ce qui est certain comme vous allez pouvoir le remarquer à travers cette courte histoire, c’est que quand vous aidez, l’effet est immédiat sur vous mais surtout sur la personne recevant l’aide. Qui plus est, vos bénéfices pour avoir aidé sont certains et que tôt au tard vous les obtiendrez. Alors pourquoi ne pas utiliser quelques minutes de votre précieux temps pour venir en aide à quelqu’une ou quelqu’un en besoin ? Connaissez-vous l’histoire de Bill qui avait non seulement tapé sans faute la lettre urgente de son patron mais aussi lui avait proposé de la livrer en personne ? Nous l’avions publiée sur la page du groupe. Bill a provoqué la chance en aidant son patron.
Voici le lien si vous ne l’aviez pas lue ou si voulez la relire : http://lesamisdusavoir.info/la-chance-cest-nous-qui-la-prov…
N’oubliez pas s’il-vous-plaît de lire l’histoire que voici :
Elle était habillée de noir et
on voyait bien que cette dame
était portugaise – et qu’elle
n’avait sans doute jamais pris
l’avion.
Nous sommes partis de Lisbonne
et devions changer à Paris. Quand
nous y sommes arrivés, j’ai
retrouvé cette dame : elle
tentait vainement de demander à
un agent de l’aéroport son chemin
pour ne pas rater le second vol.
Comme ma femme est portugaise
je parle un peu le portugais. Je
me suis lancé. J’ai demandé à la
dame si elle avait besoin d’aide.
Elle était ravie de pouvoir
m’expliquer son problème de
correspondance.
J’ai pris la navette avec elle
et j’ai trouvé sa porte
d’embarquement. Ensemble, nous
avons été vérifié auprès de
l’agent que c’était bien celle-ci.
Elle ne savait vraiment pas
comment me remercier et a même
insisté pour m’offrir de
l’argent. Je lui ai dit qu’elle
pouvait garder ses billets et que
cela m’avait fait plaisir de
l’aider… c’était vrai.
Nous n’avons passé qu’une
petite demi-heure tous les deux.
Pourtant, cette rencontre a
laissé une impression durable
dans mon esprit.
Une fois dans mon avion vers
Londres, j’ai pris le temps de
réfléchir sur cet événement.
Il m’avait suffi de quelques
minutes pour :
> Améliorer mon portugais
> Gagner de l’argent (si j’avais voulu)
> Faire du bien à deux
personnes : la dame perdue et
surtout moi !
La bonté, la générosité, la
compassion ne sont pas des
qualités ringardes. Elles ont un
pouvoir incroyable : non
seulement elles peuvent changer
la personne que vous aidez, mais
surtout, elles ont de l’effet sur
vous ! Elles vous nourrissent,
vous comblent, vous transforment
profondément.
« Si vous aidez les autres,
vous serez aidé en retour.
Peut-être demain ou dans 100
ans, mais vous serez récompensé.
La nature paie toujours ses
dettes. C’est une loi
mathématique et la vie est
d’essence mathématique. »


  • -

9 choses qu’une personne avisée doit savoir

empire-state_2196549k
J’espère que vous ne penserez pas que je vous harcèle si une fois de plus, je vous souhaite une bonne, heureuse et fructueuse année 2016. On est au troisième jour de l’année. Ca fait aussi 3 jours que je pense à ce que mon premier poste allait être. Me servant de mes ordinateurs, de mon smartphone ou de ma tablette comme non seulement des outils de travail mais aussi de recherche, je suis tombé sur ce texte intitulé 9 choses qu’une personne avisée doit savoir. J’ai le plaisir de le partager avec vous. Bonne lecture !
9 choses qu’une personne avisée doit savoir.
1 – Les plus grandes limites de votre vie sont celles que vous avez faites dans votre esprit
Les principales causes de malheur dans la vie sont les fausses croyances que vous refusez de laisser aller. Vous êtes capable de beaucoup plus que vous êtes en train de penser, d’imaginer, de faire ou d’être. Mais vous finirez par devenir ce que vous avez l’habitude de contempler. Éclaircissez votre esprit et laissez vos espoirs, pas vos pensées négatives, construire votre avenir.
2 – Vous devez composer avec le monde tel qu’il est et non pas de la façon dont vous souhaitez qu’il soit
Pensez positif. La vie est belle. Trop de gens manquent l’argent parce qu’ils attendent l’or pur. La pensée positive n’est pas une question d’attendre toujours que le meilleur, mais d’accepter, quoi qu’il arrive, comme meilleur pour le moment. Donc, gardez le sourire et continuez à suivre votre cœur. Un jour, la vie va se lasser de vous déranger.
3 – Ce que sont les autres, est hors de votre contrôle
Sachez que vous ne pouvez pas toujours compter sur les autres pour respecter vos sentiments, même si vous respectez les leurs. Être une bonne personne ne garantit pas que les autres vont être de bonnes personnes aussi. Vous avez seulement le contrôle de vous-même – sur la façon dont vous choisissez d’être en tant qu’individu. Et concernant les autres, vous ne pouvez que les accepter ou partir loin d’eux.
4 – Vous ne devez pas avoir peur de quitter votre zone de confort
Ne pas essayer de peur de tomber. Ne pas aimer par peur de perdre l’amour. Ne pas parler de votre vérité par crainte de ce que les autres vont penser. Ne pas vous regarder dans le miroir de peur de ce que vous pourriez voir. Essayez une fois, puis essayez à nouveau de toutes vos forces. Quand vous sentirez votre détermination vous trouverez votre courage. Et à chaque effort que vous ferez, vous gagnerez un peu plus de confiance. Cette confiance que vous pouvez utiliser pour acquérir ce que personne d’autre ne peut vous donner: votre amour-propre et la vie que vous voulez vivre.
5 – Vous n’êtes pas comme tout le monde
Ne laissez jamais personne vous dire que vous ne pouvez pas être exactement qui vous êtes. Dans un monde de comparaison et de conformité prenez position. Faites votre propre déclaration. Honorez votre propre vérité. Risquez d’exprimer vos propres pensées et de partager vos propres idées. Exprimez vos craintes, vos larmes, vos doutes et vos insécurités – laissez les autres connaître votre vrai vous. Ayez le courage d’être vous-même et de réaliser que vous êtes parfait comme vous êtes.
6 – Le vrai amour est à sens unique
C’est de donner sans rien attendre en retour. Tout le reste est un contrat. Remarquez comment chaque fois que vous permettez à l’amour de couler, vous êtes toujours claire, calme et fort. Ce n’est que lorsque la pensée se pose: « que m’ont-ils donné en retour? » Qu’il y a confusion et ressentiment. Effectuer des transactions transforme l’amour. La vie est trop courte pour tous ces méticuleux contrats et transactions. Restez-y à l’écart de tout compromis, conservez à l’amour son aspect lumineux et fort.

7 – Vous ne pouvez pas vivre votre vie à la merci du hasard
Vous ne pouvez pas tomber avec une carte marquée qu’avec les endroits que vous craignez, ou les endroits où vous savez que vous ne voulez pas revenir. Vous ne pouvez pas rester piégés, sans fin, dans un état où vous ne parvenez pas à demander votre chemin, même si vous êtes terriblement perdu, parce que vous ne connaissez pas votre destination. Vous devez vous lever, vous regarder dans le miroir et dire: « ce n’est pas bon pour moi de ne pas savoir ce que je veux dans la vie.
8 – Être vrai est plus important que d’avoir raison
Vous pouvez dire ou faire toutes les bonnes choses, mais si ça ne vient pas du cœur, ça ne signifie rien. Vous ne pouvez pas toujours savoir ce qu’il faut dire ou faire, mais si votre intention est sincère, alors cela veut dire quelque chose pour tout le monde. Lorsque vous travaillez à partir d’un fondement de la vérité, vous êtes libres de faire un plus grand nombre de choix, libres de faire un plus grand nombre d’erreurs, sans prendre plus de temps que nécessaire pour bien faire les choses.
9 – Votre avenir dépend de ce que vous faites en ce moment
Relevez le défi d’être, qui vous savez que vous êtes capable d’être. Mettez-vous au défi de suivre à travers – de vivre ce que vous prêchez, de tenir ce que vous dites. Ne vous inquiétez pas à propos de la lenteur avec laquelle vous sentez que vous vous dirigez vers vos objectifs, ou combien de barrages routiers vous allez trouver et combien de détours que vous serez obligés de prendre. Tant que vous continuez à faire quelque chose, vous serez toujours loin devant tous ceux qui ont trop peur d’essayer.


  • -

Les feuilles de carottes et les hémorroïdes

Category : Conseils , Santé

856carrotsNe jetez plus ces feuilles, elles soignent les hémorroïdes.
Les hémorroïdes sont des tissus vascularisés tuméfiés qui se situent dans la paroi du rectum et de l’anus.
Elles causent parfois des saignements mineurs ou forment de petits caillots sanguins. Ce sont des vaisseaux sanguins normaux qui, sous trop de pression se dilatent, s’étirent, enflent, et commencent à émerger. Une fois ces vaisseaux sanguins s’affaiblissent et se dégagent des structures qui les soutiennent, Il en résulte un gonflement semblable à un sac qui se prolonge dans la région anale.
Les hémorroïdes sont relativement fréquentes et peuvent être très douloureuses. Cependant, elles ne sont toujours pas perçues comme un problème médical grave.
Symptômes :
Démangeaisons et picotements
Saignement
Muqueuse liquide
Douleur dans la zone rectale
Si vous souffrez d’hémorroïdes, voici une recette naturelle qui va vous aider à les traiter.
Ingrédients :
5 cuillères à soupe de feuilles de carottes finement hachées
1 litre d’eau bouillante
Préparation :
Verser l’eau bouillante sur les feuilles de carottes. Couvrir le mélange avec un couvercle et laisser reposer pendant une heure.
Filtrer le thé obtenu et consommer une tasse trois fois par jour.
En buvant ce thé régulièrement, pendant six mois, vous pourrez vous débarrasser des hémorroïdes et vous nettoierait également votre organisme des toxines et des matières nocives.
Vous pouvez accélérer le processus de traitement si vous appliquez, sur les hémorroïdes, des compresses froides de carotte râpée.


  • -

L’élimination de la plaque dentaire

Category : Conseils , Santé

L’élimination de la plaque dentaire

plaques-dentairesVoici comment éliminer la plaque dentaire naturellement à la maison dans des conditions naturelles.
La plaque dentaire est une maladie qui survient à cause de l’accumulation de bactéries qui provoque une inflammation des gencives (gingivite et parodontite). Utilisez ces remèdes maison pour vous débarrasser de la plaque dentaire à jamais.
Êtes-vous une de ces personnes qui détestent l’idée d’aller chez le dentiste? Si oui, vous allez adorer ces remèdes maison qui vont accomplir la même chose que le dentiste lui-même.
La plaque dentaire tend à créer du tartre lorsqu’elle s’est accumulée sur les dents depuis une longue période. La plaque dentaire est abondante si vous consommez des aliments riches en glucides pâteux, mous et collants (bonbons, pain blanc, biscuits, fruits confits).
Voici les remèdes maison les plus efficaces pour vous aider à vous débarrasser facilement de la plaque dentaire dans le confort de votre propre maison:
Recette 1:
Ingrédients:
30 grammes de coquille de noix
un peu d’eau
Préparation:
Selon les conseils que l’on trouve à la page healthyfoodstar.com, il est nécessaire de mettre les coquilles de noix dans une casserole, ajouter l’eau et faire bouillir pendant 15 minutes. Tremper la brosse à dents dans le mélange obtenu et se laver les dents pendant 5 minutes. Répétez cette procédure trois fois par jour, matin, midi et soir.
Recette 2:
Ingrédients:
4 cuillères à café de graines de tournesol
4 cuillères à café de tilleul
1 litre d’eau
Préparation:
Mettez les ingrédients dans une casserole, couvrez d’eau et laissez mijoter pendant une demi-heure. Brossez-vous les dents avec ce mélange après chaque repas.
Recette 3:
Le vinaigre de cidre peut également être utilisé pour enlever le tartre, mais seulement une fois par semaine. Mettez un peu de vinaigre de cidre dans la bouche, gargarisez et brossez-vous les dents. Crachez. Rincez soigneusement la bouche avec de l’eau pour éviter d’endommager l’émail.
Recette 4:
Prenez trois cuillères à soupe de feuilles d’absinthe de montagne (Artemisia absinthium) puis versez quatre décilitres de vin fermenté. Faites ce mélange et laissez reposer à couvert pendant deux heures. Puis filtrez et brossez-vous les dents avec le liquide plusieurs fois par jour. Vous aurez un beau sourire sain et sans tartre.
Recette 5:
Le bicarbonate de soude peut aussi aider à éliminer le tartre. Mettez un peu de bicarbonate de soude sur la brosse à dents humide et nettoyez le tartre de vos dents. Dans une cuillère à café de bicarbonate de soude, aussi vous ajoutez un peu de sel et avec cette combinaison lavez-vous les dents.
Posté dans les Amis du Savoir et des Connaissances par Caroline Dumas le 31 mars 2015


  • -

L’ananas remplace 13 médicaments.

Category : Conseils , Santé

L’ananas remplace 13 médicaments.

little-square-pineapple-lamp-ananas-butterboom

L’ananas est originaire du sud du Brésil et du Paraguay. Le fruit moderne ayant été développé par les peuples autochtones vient d’une espèce sauvage presque immangeable. Les éléments nutritifs les plus significatifs de l’ananas sont ses quantités élevées de vitamine C, de manganèse et de bromélaïne. Plusieurs recherches ont été faites sur ce fruit et voici certaines de ses bienfaits pour la santé.
1. Anti-inflammatoire
Les différentes parties de l’ananas aident à lutter contre différentes maladies. Leur efficacité est peut être due à la bromélaïne, une enzyme extraite des tiges de la plante (et également présente dans le jus mais en petites quantités). Elle est vendue comme une enzyme digestive pour décomposer les protéines et utilisée en médecine pour un large éventail de maladies allant du rhume des foins aux brûlures. La vertu principale de l’ananas est son caractère anti-inflammatoire.
2. Les effets sur l’arthrite
La bromélaine contenue dans l’ananas, lorsqu’elle est combinée avec de la trypsine et de la rutine peut être utile pour réduire l’inflammation et la douleur au genou pour les personnes souffrant d’arthrose, avec des effets possibles sur la polyarthrite rhumatoïde, bien que les preuves sont rares pour cette dernière.
Il y a une petite quantité de bromélaïne dans le fruit. Elle est beaucoup plus abondante dans la tige qui est immangeable. Cependant, la bromélaïne est disponible sous forme de complément.
3. La santé des os
Le manganèse est un des éléments importants nécessaires à la croissance et au maintien des os en bonne santé. Il aide en fait, à prévenir la perte de densité et des maladies telles que l’ostéoporose osseuse qui peut conduire à un risque plus élevé de fractures. 100 g d’ananas contient 44% de l’apport recommandé de manganèse.
4. Les bienfaits sur la santé des reins
L’ananas est un fruit sans danger pour les personnes souffrant de maladie rénale chronique en raison de sa faible teneur en potassium (180 mg par tasse de fruits frais, haché). Il peut fournir une bonne nutrition pour toute personne ayant une maladie chronique.
5. Antiparasite
L’ananas a été utilisé, aux Philippines, depuis les temps anciens dans la médecine traditionnelle contre les maladies parasitaires.
6. Anti-Cancer
Les aliments contenant de la bromélaïne ont été liés à l’action chimio préventive, par exemple en corrélation avec des cellules du cancer colorectal. L’extrait des tiges de l’ananas montre également une activité anti tumorale. La vitamine C est également connue pour renforcer le corps contre le développement du cancer.
7. L’ananas favorise la digestion
La bromélaïne est une enzyme utilisée pendant des siècles comme une aide digestive en raison de sa capacité à digérer les protéines. Certaines personnes ne produisent pas suffisamment d’enzymes digestives naturellement et bénéficient de suppléments de cette enzyme.
8. Il stimule le système immunitaire
L’ananas est très riche en vitamine C. La vitamine C est bien connue pour stimuler le système immunitaire, soutenir l’action antibactérienne et antivirale Cette vitamine, sous forme naturelle se trouve dans l’ananas. 58% de l’apport quotidien recommandé peut être procuré par une portion de 100 g d’ananas.
9. L’ananas contre les caillots de sang
Il a été prouvé que la bromélaïne aide à éviter que les plaquettes dans le sang collent ensemble. Ce qui peut aider à prévenir les caillots sanguins. Si c’est le cas, l’ananas peut également favoriser les saignements. Il est donc conseillé aux personnes sujettes à des saignements prolongés de l’éviter.
10. Soigner la sinusite
Certaines études ont indiqué que la bromélaïne de l’ananas peut aider à soulager les symptômes de la sinusite et accélérer le temps de récupération.
11. L’ananas contre E. Coli et les maladies de l’intestin
Certaines études sur des animaux ont montré que la bromélaïne peut aider à traiter la diarrhée liée à l’infection E. coli et à réduire l’inflammation dans les intestins des personnes atteintes de la maladie inflammatoire de l’intestin.
12. Un remède contre le mal de gorge et les infections
La plante a été utilisée pendant de nombreuses années dans les remèdes traditionnels comme un diurétique, pour accélérer le travail, pour les maux de gorge, mal de mer et les maladies vénériennes. Les autochtones au Panama utilisent le jus des feuilles comme purgatif, emménagogue (stimule la menstruation) et pour traiter les vers intestinaux.
13. Lutter contre la rétention d’eau
En Afrique, les racines ont été utilisées pour traiter l’œdème (rétention de fluides) et l’extrait d’écorce pour soulager les fractures et les hémorroïdes.
Posté dans les Amis du Savoir et des Connaissances par Carline Dumas le 9 Avril 2015


  • -
Fèy koupye ak maladi kansè

Feuille koupye ak kansè

Category : Conseils , Santé

Feuille koupye ak kansè

12063845_10154229328573852_3323326134780101579_nFeuille sa se koupye li rele an Ayiti, men li bon pou moun kifè cancer, sik et lot maladie. Lisez!!! Frère Ak Soeur ki wè nwa yo na Fè kou wem. Lolll Google traduction Ti chéri. Lollll
Newly Discovered Purslane Compound Found Highly Toxic to Lung Cancer Cells: Researchers have just discovered four new alkaloid compounds in purslane (a leafy green vegetable) which killed over 50% of human lung cancer cells (A549) at low concentrations. Purslane extracts have also been shown to be toxic to breast cancer, liver cancer, cervical cancer, and sarcoma in other studies. What makes this leafy green so powerful? Besides containing the anticancer flavonoids kaempferol, apigenin, luteolin, and quercetin, this super vegetable also delivers 17 vitamins and minerals, omega-3 fatty acids, powerful antioxidants, and four flavonoids unique to purslane (portulacanones). And purslane’s health benefits don’t stop there. It’s already been shown in clinical trials to help adults with type 2 diabetes by significantly lowering their blood sugar, cholesterol, triglycerides—and even helped them lose weight! Purslane has also demonstrated powerful anti-inflammatory, anti-bacterial, anti-fungal and anti-viral properties, and has been shown to boost immunity by increasing the number of white blood cells (in mice). All of this for just 13 calories per 80 gram serving! And alkaline diet fans take note, this low-calorie leafy green delivers four times the alkalizing power of pure lemon juice! Purslane is delicious in salads, soup, curry, stir fried with other greens, or blended in your favorite vegetable smoothie.
Posté dans les Amis du Savoir et des Connaissances par Caroline Dumas le 28 Septembre 2015


  • In Politique
    Présumant que la définition des termes souffrances et […]
  • In Politique
    » Les noirs, dont les pères sont en Afrique, […]
  • In Religion
    La Bible parle de 4 grandes prophéties sur Jésus, le […]
  • In Politique
    Je comprends que l’équipe Moïse-Lafontant peut avoir […]
  • In International
    Les gens qui s’informent savent que l’aide militaire […]
  • In Elections américaines, International
    Donald Trump, l’une des personnes les plus […]
  • In L'amour, Religion
    De mon ami et frère, l’ingénieur Glodel St Fleur, je […]
  • In Elections américaines, International
    Si le mot fierté se définit comme un sentiment […]
  • In International
    Dire sans faire et faire sans dire est souvent énoncé […]
  • In Elections américaines
    Si pour beaucoup le choix que Donald J. Trump a fait […]
  • In Ce qu'il faut savoir, Conseils, Education
    Il n’y a pas de meilleure façon de commencer ce texte […]
  • In Politique, Société
    Avec une attention soutenue et sans paresse […]
  • In Ce qu'il faut savoir
    En sortant de la gym ce matin, je parlais à une amie à […]
  • In Politique
    Le 20 novembre dernier, c’étaient les élections […]
  • In Politique
    Dans deux jours, ce seront les élections en Haïti pour […]
  • In Ce qu'il faut savoir, Education
    Quelques mois de cela, quelques membres du groupe […]
  • In Elections américaines
    Jeudi dernier, j’ai reçu ce message d’une amie qui […]
  • In Elections américaines
    Il y a 3 conditions essentielles à remplir pour être […]
  • In Ce qu'il faut savoir, Education
    On emploie la virgule pour détacher ou isoler des […]
  • In Elections américaines
    Comme tous les humains peut-être, devant un duel entre […]
  • In Politique
    D’après les gens qui observent de près la cuisine […]
  • In Elections américaines
    Ça fait déjà un bail que je réfléchis sur la place que […]
  • In Education, Société
    Je me souviendrai toujours de ce spot que je prenais […]
  • In Elections américaines
    Donald Trump : la femme qui l’accuse […]
  • In Elections américaines
    La politique, a dit Ahmadou Kourouma, n’a ni […]
  • In Elections américaines
    Le grand problème des coléreux hommes blancs des Etats […]
  • In Elections américaines
    Je suis d’Haïti où la politique est synonyme de […]
  • In Histoires et pensées positives, Histoires inspirantes
    Comment se comporte-t-on face aux difficultés ? On […]
  • In Société
    Le racisme est une idéologie qui considère que […]
  • In Sport
    Dimanche dernier, comme on le sait tous, c’était […]
  • In Elections américaines
    « Mon Dieu, j’ai un très grand regret de vous […]
  • In Politique
    Les Anglais ont voté pour quitter L’UE. Les votants, […]
  • In Famille
    Ces parents reproduisent une photo avec leurs […]
  • In Politique, Société
    Le deuxième amendement de la Constitution des […]
  • In Education
    Le subjonctif est un mode verbal qui sert à exprimer […]
  • In Société
    Il est des injustices qu’on subit qui ne nous laissent […]
  • In L'amour, Société
    Le gens qui me connaissent, particulièrement ceux qui […]
  • In Société
    L’arme que le meurtrier George Zimmerman avait […]
  • In Histoires et pensées positives, Histoires inspirantes
    Nous vivons chers amis dans un monde où le mensonge, […]
  • In Science
    J’ai trouvé cette histoire sur la page d’une amie qui […]
  • In Technologie
      Afin de booster les installations de Windows […]
  • In Ce qu'il faut savoir, Politique
    Les festivités du 18 mai en Haïti, dans mes classes […]
  • In Elections américaines
    Comme vous pouvez le constater, chers lectrices et […]
  • In Technologie
    Technologie : Outre les versions mobiles et une […]
  • In Histoires et pensées positives, Histoires inspirantes
    Un moine s’était retiré du monastère pour […]
  • In Ce qu'il faut savoir
     On n’a pas fini d’apprendre sur le […]
  • In Histoires et pensées positives, Histoires inspirantes
    La vache mélomane Michal et Kental se chamaillaient et […]
  • In Science
    Aujourd’hui, c’est la Journée de la Terre nourricière. […]
  • In Politique
    Classée 149ème sur 179 pays, Haïti reste le pays le […]
  • In Politique
    Nous remercions infiniment toutes celles et tous ceux […]

Merci d’écouter Sentimentale FM

Nos plus récents articles