Category Archives: Politique

  • -

Les souffrances causées par l’inaction des bonnes personnes

Category : Politique


Présumant que la définition des termes souffrances et monde soient connue de tous, je mettrai l’emphase sur inaction et bonnes personnes en guise d’introduction à ce texte. Si l’on devait se baser sur cette définition de l’inaction qui est la cessation de toute action, ce texte ne concernerait ni l’un ni l’autre ; car, il serait presqu’impossible de faire preuve de la cessation de toute action, à moins qu’on soit mort.
L’inaction peut se définir comme l’absence d’action, qui fait preuve d’inertie, d’abstention, d’indolence, de relâche, de stagnation, de paresse, de renonciation, d’assoupissement, de désœuvrement, de passivité, de fainéantise, de sommeil, etc… Ça peut aussi désigner quelqu’une ou quelqu’un qui ne remplit pas ses devoirs.
C’est quoi, en fait, une bonne personne ? Aussi paradoxal que cela puisse paraître, il est bien plus difficile de définir une bonne personne que l’inaction. Ma maman était une bonne personne ; le pasteur de mon église, le curé de ma paroisse est une bonne personne ; mon voisin d’en-face est une bonne personne ; je suis une bonne personne. Ce que nous essayons de vous faire comprendre, bien que les qualités d’une bonne personne se fassent remarquer, être une bonne personne peut, comme la beauté, être subjective ; c’est-à-dire, une bonne personne pour vous, peut ne pas l’être pour moi et ceci vice-versa.
Par ailleurs, le fait pour quelqu’une ou quelqu’un d’avoir commis une erreur ou d’avoir fait un faux-pas ne fait pas d’eux de mauvaises personnes pour autant. Toutefois, peuvent-ils être de bonnes personnes ? Bien sûr ! Pourquoi pas ? Ne jugez point, dit la Bible, afin que vous ne soyez point jugés. Car on vous jugera du jugement dont vous jugez, et l’on vous mesurera avec la mesure dont vous mesurez.
Partant de cet impératif biblique, nous n’oserons qualifier personne de bon ou de mauvais. Cependant, nous nous acharnerons à juger votre inaction qui est l’une des causes des souffrances les plus atroces dont nous sommes témoins aujourd’hui, en Haïti et dans le monde.
Jusqu’ici, peut-être, vous nous en voulez parce que nous avons l’audace d’attaquer votre inaction, vous qui êtes si bons ou bonnes, si loyaux(les), si prestigieux(ses), et même si religieux(ses). Arrêtez et respirez un peu ! Nous allons, à travers cette anecdote, vous démontrer les souffrances que peut causer votre inaction. Vous voyez l’enfant de 12 ans du voisin jouer avec une arme à feu sur le gazon de ses parents, tandis que vous rentrez chez vous. Au lieu de chercher d’alerter dans l’immédiat votre voisin ou la police, vous vous dites que cela ne vous regarde pas. 30 minutes plus tard, accidentellement ce pauvre gamin qui ne savait pas ce qu’il faisait, a ouvert le feux et tué 3 enfants y compris votre unique fils.
Depuis je ne sais quand, j’entends des autorités religieuses dire que la politique est trop sale et qu’elles ne veulent pas s’en mêler. Cette aberration est transmise non seulement de berger au berger, mais aussi, crée un grand impact sur les brebis elles-mêmes. Ces gens s’acharnent à dénoncer et prêcher contre les gens qui ne payent pas la dîme ou qui, dans leur humanité, commettent une infraction allant à l’encontre des normes bibliques, de quelque nature que soit cette infraction.
Il se peut que nous fournissions aux gens inactifs la corde qui nous pendra, les pierres qui nous seront jetées dessus ou les arguments qui nous cloueront au pilori. Si nous le faisons, ce n’est pas de notre propre gré. Car, notre problème n’est pas seulement avec les prêtres, les pasteurs et prédicateurs, en d’autres termes les prétendues bonnes personnes, mais avec toutes celles et tous ceux qui pourraient faire la différence dans l’avenir de quelqu’un ou celui de leur pays mais qui optent pour l’inertie, l’abstention, l’indolence, la relâche, la stagnation, la paresse, la renonciation, l’assoupissement, le désœuvrement, la passivité, la fainéantise ou tout simplement le sommeil.
Si notre vie est axée sur des buts, ce que les Américains appellent Purposes, nous devons faire en sorte de déterminer ces objectifs. Une fois les identifier, nous avons pour mission de travailler à leur concrétisation. Souvent, cette concrétisation sera nécessitera un travail d’équipe. Que les autres s’attellent au boulot ou pas, faites votre part comme le colibri qui cherchait à éteindre seul l’incendie parce que les autres animaux ne se sentaient pas concernés.
Face aux dérives administratives dans notre pays et à la misère chronique de nos frères et sœurs, nous avons tous une part de responsabilité. Alors, servons-nous des moyens du bord pour dénoncer les abus de pouvoir, l’injustice faite aux malheureux, l’inégalité dans le partage des richesses du pays, etc…
Médecins, ingénieurs, avocats, hommes d’affaire, pasteurs prêtres, journalistes, utilisateurs des réseaux sociaux et gens appartenant à une quelconque secte ou dénomination, tout en vous accordant le bénéfice du doute, nous dirons que vous êtes tous de bonnes personnes. Nous espérons que vous le prouverez en cessant votre inaction et indifférence, car trop de gens en souffrent et en meurent tous les jours.

Rulio Oscar,
KOP, PA


  • -

Jean Jacques Dessalines dans le contexte de l’indécence des autorités haïtiennes et de la misère du peuple.

Category : Politique

» Les noirs, dont les pères sont en Afrique, n’auront-ils rien ? » On peut reprocher au père fondateur de la nation haïtienne, l’empereur Jacques 1er sa rigueur et sa férocité face à certains de ses paires et aux Français pendant et après la guerre de l’indépendance ; on peut aussi lui reprocher son ignorance dans certains domaines, ce qui allait lui couter la vie, mais il avait un grand cœur.

En effet, des actions de Jean Jacques Dessalines, comme l’arrestation et l’exécution de Charles Bélair qu’il appela scélérat indigne de la clémence de Leclerc et de sa femme Sanite et l’exécution des Français après la victoire du 18 novembre 1803, démontrent de façon claire qu’’il était un homme cruel.

Après la proclamation de notre indépendance en 1084, les chefs de l’armée indigène s’emparaient des terres que les colons français avaient abandonnées suite à leur cuisante défaite. Dessalines, ayant constaté que le petit peuple n’avait rien reçu, s’indigna en disant : « Les noirs dont les pères sont en Afrique, n’auront-ils rien ? » A travers cette interrogation que l’on considère parmi les paroles célèbres de l’empereur, ce dernier avait fait preuve d’humanisme et d’un homme de grand coeur.

Nous ne sommes pas à même d’imaginer ce qu’auraient été les réactions de Jean Jacques Dessalines face à l’avarice de nos hommes au pouvoir, à l’heure actuelle, s’il avait été encore en vie, mais un fait est certain : il ne l’aurait pas toléré. Peut-être, on l’aurait assassiné devant le palais national, à l’entrée de Marchand Dessalines ou quelque part d’autre.

Il se peut, amis lectrices et lecteurs, que vous soyez impatients et que vous vous demandiez où nous voulons en venir avec cette histoire de Charles Bélair et de Jean Jacques Dessalines. Cette année encore, la nouvelle de la subvention des poissons de nos fameux parlementaires a fait tache d’huile. Puisées dans le budget du Parlement et versées par le trésor public, 1,350,000 gourdes soit une équivalence de $20,000 US, considérant le taux actuel du dollar, ont été octroyées à chaque sénateur et député de notre pauvre république.

Le peuple pourtant, n’ayant plus ses cochons créoles éradiqués par les blancs de connivence avec l’état haïtien ; ses cocotiers détruits pour faire l’affaire des Dominicains, est abandonné dans sa détresse et ses tracasseries.

L’alternance politique à travers bien sûr des élections libres et crédibles est certes un bon signe démocratique. Mais dans notre pays, cela est bien différent. Il s’agit de l’alternance dans la corruption et dans le pillage comme nous l’avions dit à travers un poste que nous avions publié dans le groupe presque deux ans de cela.

Au cours des élections d’août 2015, la tendance était Jovenélienne. J’étais en Haïti à cette époque et j’avais interviewé certaines personnes dont la grande majorité disait qu’elle allait voter Jovenel Moïse. Ce n’est pas sans raison que j’étais contre l’annulation des élections de 2015 et avais estimé que justice avait été rendue à Mr. Moïse lorsqu’il remportait le scrutin en 2016.

Mesdames et messieurs les sénateurs et députés, de grâce ! Le peuple ne vous a pas élus pour que vous viviez dans l’opulence tandis qu’il est dans la crasse et dans l’impossibilité de manger décemment même une fois par semaine. Vous vous abusez de la pauvre ressource du pays quand, pour la seule consommation de vos poissons, vous piquez chacun, $20,000 US dans la caisse publique.

Monsieur le président de la république, son Excellence Jovenel Moïse, le peuple vous avait fait confiance en vous ayant élu deux fois parmi des dizaines d’autres candidats. Comment avez-vous pu tolérer un tel crime du côté des parlementaires dont la plupart ne sont pas même qualifiés pour occuper ces postes qui furent, un temps, honorables ? Ce qui est fait, dit-on, est fait. Dites-nous, son Excellence, ce que vous comptez faire pour que non seulement les parlementaires s’occupent du coût de leurs poissons, l’année prochaine, mais aussi pour que le peuple respire un autre air et puisse manger à sa faim.

Excellence Madame la première dame de la république, Martine Moïse, vous êtes une femme pour qui j’ai de l’estime. Vous me permettrez de vous rappeler que derrière tout homme qui réussit, il y a une bonne femme. Alors, Mme. Moïse, l’histoire jugera votre rôle dans la réussite ou dans l’échec de votre mari.

Son Excellence Mr. Le Premier ministre, je m’adresse finalement à vous. Pour avoir négocié 11 postes ministériels avec les parlementaires, 5 aux députés et 6 aux sénateurs, j’avais écrit ce texte ayant pour titre : « Ayez votre part pour ne pas m’empêcher d’avoir la mienne. » Ayez le courage, Mr. Lafontant, de résister aux gens qui font de l’indécence et qui prônent l’inacceptable et l’intolérable même au risque d’un vote de non confiance à votre gouvernement. Rappelez-vous que vous êtes le bras droit du président. Tout comme sa femme aura une grande responsabilité dans sa réussite ou dans son échec, votre responsabilité aussi, Mr. Le Premier Ministre, ne sera pas moindre.

Rulio Oscar King of Prussia, PA


  • -

Cocktail en l’honneur des stylistes et les architectes du carnaval ! Et les Jérémiens qui vivent dans la grotte depuis les dévastations du Cyclone Matthieu ?

Category : Politique

Je comprends que l’équipe Moïse-Lafontant peut avoir des difficultés à démarrer la machine du pays vers le progrès et le développement, puisqu’il y a tant de choses à faire. Je comprends aussi que Madame Martine Moïse, pour qui j’ai de l’estime, cherche encore son identité en tant que Première Dame de la République.
Cependant, il nous incombe la responsabilité de rappeler à la nouvelle équipe et à Mme Moïse que le peuple souffre encore et que rien, jusqu’ici, n’est fait pour alléger ses peines. Après les dépenses faites pour l’organisation du carnaval aux Cayes, tandis que des gens de la même zone, le Grand Sud, dormaient et dorment encore à la belle étoile suite aux dégâts faits par le cyclone Matthieu, on ne s’attendait pas à ce que l’argent de la caisse publique soit utilisé pour honorer les stylistes et les architectes du carnaval, aussi talentueux qu’ils puissent être.
Dans l’espace de heures de temps, plus d’un millier de gens ont aimé et adoré la publication de la Première Dame. Moi aussi, j’aurais aimé être de celles et de ceux qui l’encouragent ! Cependant, je choisis d’attendre encore, en solidarité avec les affamés et les laisser pour compte.
Une délégation de Food for the Poor était dans la Grande Anse et elle nous en dira plus
Il y a à peine une semaine, une délégation de Food for the Poor se rendait dans la Grande Anse pour comprendre, évaluer et améliorer ses interventions dans le département. Lors de rencontre avec les communautés religieuses et avec les autorités civiles et politiques de Jérémie, une des personnes responsables de Christian Mission for the Blind (CMB) mentionnait la probable existence de personnes qui habiteraient dans une grotte depuis le passage de Matthew.
Interpelé par cette nouvelle, le Directeur de notre département d’agriculture entreprenait de mener rapidement une enquête. Et c’est à Fonds Rouge que son investigation l’a conduit et où il a découvert 130 familles composées de 240 personnes, dont 84 femmes et 62 enfants, vivant misérablement accroupis dans une grotte, qu’ils avaient appelé « le trou ».
Vite alerté, le bureau central, en moins de temps qu’il ne faut pour l’écrire, dépêchait le responsable de notre département de relations publiques sur les lieux.
Jean Berlin Depeine qui assume le rôle de leader des familles lui a alors expliqué qu’ils étaient 130 familles d’agriculteurs qui après le passage de Matthew, avaient tout perdu -leurs maisons, leurs jardins, leurs récoltes, leurs outils- et qui avaient dû prendre refuge dans cette grotte.
Pouvant à peine contenir ses larmes il lui a avoué qu’il ne savait plus à quel saint se vouer pour survivre… car le peu qu’il avait était parti avec les eaux.
Nous leur avons rapidement fait livrer un camion de nourriture, de semences et d’outils aratoires. Nous travaillons avec l’Évêque de Jérémie pour leur trouver des terrains où 130 maisons seront bâties au plus tôt pour eux, avec des infrastructures qui devraient leur permettre de gagner leur vie et d’élever leurs enfants dans la dignité.


  • -

Qui brûle et qui brise ?

Category : Politique , Société


Avec une attention soutenue et sans paresse intellectuelle, je viens de lire sur Caraïbes FM un long mais intéressant texte du Dr. Jean Ford G. Figaro intitulé « Brûler et briser : nouvelle stratégie de luttes électorales en Haïti. »
Sur une liste de 187 pays établie selon l’Indice de développement humain du Programme des Nations Unies pour le développement (Pnud), Haïti occupe la 168ème place. En effet, la situation d’Haïti que ce soit au niveau éducationnel, au niveau infrastructurel et même au niveau alimentaire est exécrable. Quotidiennement, La majorité de nos frères et sœurs qui souffre affreusement du manque de tout, lutte du bec et des ongles pour survivre.
La constitution de notre pays reconnait aux Haïtiens le droit de s’établir et de gagner leur vie partout en Haïti, le droit à la vie, à la liberté et à la sécurité de sa personne, le droit à l’égalité pour tous, etc… L’État haïtien a l’obligation morale d’œuvrer pour le respect de ces libertés et garanties fondamentales consacrées par la Constitution. Ainsi, descendre dans les rues et protester pacifiquement contre la violation ou la privation de ces droits fondamentaux, à mon avis, serait juste. Malheureusement, je n’ai jamais entendu à la radio ou lu quelque part que nos compatriotes étaient dans les rues de la capitale et/ou de nos villes de province manifestant en faveur de la création d’emploi, de la construction d’écoles et de routes, d’un meilleur rationnement d’électricité. Pourtant, s’agissant de se livrer à des batailles qui ne sont pas les leurs, ils brûlent et brisent tout ce qu’ils trouvent sur leur passage projetant dans le monde l’image la plus hideuse du pays.
Aujourd’hui, mesdames et messieurs, est la date fixée par le conseil électoral provisoire pour publier les résultats de la présidentielle du 20 novembre. Tôt ce matin, selon des sources concordantes, des pneus usagés érigés non encore allumés étaient remarqués dans certains coins de la capitale. En effet, nos concitoyens sont dans l’attente des résultats pour investir les rues au nom de qui ou de quoi ?
Depuis notre indépendance en tant que peuple, je doute fort que ma mémoire soit assez fidèle pour me rappeler d’un gouvernement qui est en faveur du peuple. De Dessalines, on dit qu’il questionnait l’avarie de certains de ses proches en voulant s’accaparer de tous les biens du pays nouvellement indépendant en disant et nous citons : « Les noirs, dont les pères sont en Afrique, n’auront-ils rien ? » De Dumarsais Estimé, on dit que les produits alimentaires n’étaient pas trop chers sous son gouvernement. Qu’il s’agisse de mulâtres ou de noirs aux cheveux crépus, les hommes voulant être présidents n’ont eu que leurs propres intérêts à défendre, jamais ceux du peuple. Souvent, ils se servent d’un discours populiste rien que pour duper la masse qui les prend pour des dieux. Arrivés au pouvoir, ils s’enrichissent avec leur famille et leurs amis tandis que les souffrances et la misère du peuple continuent. C’est à cette même masse qu’ils intiment l’ordre d’occuper les rues en brûlant et en brisant les ressources du pays déjà faibles quand les résultats des élections ne vont pas en leur faveur.
Je ne pense pas que ce soit la première fois que je cite Montesquieu qui disait : « Les peuples ont le gouvernement qu’ils méritent. » Les politiciens, dans le contexte actuel les candidats, n’ont qu’un seul rêve, celui que leurs prédécesseurs ont eu : prendre le pouvoir pour s’enrichir illicitement. Bien qu’ils sachent qu’ils n’ont rien fait pour mériter la confiance de la population, quand ils échouent, ils demandent aux naïfs et aux imbéciles d’aller incendier le pays.
Parents, amis et compatriotes haïtiens, je formule le souhait que vous ne répondiez pas aux appels de ces vagabonds, de ces politiciens véreux. Si vous choisissez par contre de les suivre comme des petits chiens, Je ne vais pas vous empêcher de le faire. Ce que vous devez savoir cependant, en allant brûler et briser les propriétés des gens de bien, vous creusez votre propre tombeau car, les assoiffés de pouvoir n’ont jamais besoin de vous. Ils vous utilisent seulement pour leurs sales opérations et leurs macabres plans. Prouvez, frères et sœurs de la patrie bien aimée que vous n’êtes pas achetables. Oui, montrez au monde que vous êtes mûris et que vous refusez d’afficher cette laideur qui nous écœure en tant que filles et fils de ce pays qui a cessé d’être la perle des Antilles à cause de ces bons à rien.

Rulio Oscar, le 28 novembre 2016 dans les Amis du Savoir et des Connaissances


  • -

Un message à mes compatriotes Haïtiens vivant en Haïti

Category : Politique


Le 20 novembre dernier, c’étaient les élections législatives partielles et présidentielles en Haïti. D’après les témoignages de la majorité des observateurs haïtiens et étrangers, les élections se sont bien déroulées et le peuple, dans le calme était allé remplir comme nous le lui avons demandé, ses devoirs civiques. En effet, nos frères et sœurs en Haïti, comprenant que seul par la voie des urnes ils peuvent changer leur destiné, ont été voter en faveur du changement, de la justice, de la sécurité et d’une vie meilleure.
Dans toutes les élections, pour ne pas dire dans toutes les compétitions, il faut qu’il y ait un gagnant et un perdant. Si vous vous souvenez de mes prises de position en faveur d’Hilary Clinton et contre Donald Trump que j’avais critiqué acerbement dès le début de la course électorale ici aux Etats Unis, vous saurez que je vous parle en connaissance de cause.
Je n’avais jamais passé une semaine sans avoir écrit un article contre le candidat républicain. Cependant, en dépit du fait que le candidat démocrate a remporté le vote populaire, Donald Trump a gagné la majorité des grands électeurs, ce qui du même coup, lui a donné la présidence américaine. Ayant constaté la défaite de mon parti, je me suis tu, du moins pour le présent moment observant l’évolution des choses.
Ce n’est un mystère pour personne que parmi les 27 candidats à la course présidentielle en Haïti, 4 étaient mieux placés pour remporter les élections. Ces candidats, dans l’ordre alphabétique sont Célestin Jude, Moïse Jean Charles, Moïse Jovnel et Narcisse Maryse. Qu’il s’agît de vingt-et-sept ou de deux candidats, un seul se verrait investir le pouvoir.
J’ai écouté avec joie et encouragement un représentant de Jude célestin au centre de tabulation ce matin sur radio Caraïbes FM dire que son parti est prêt à accepter le résultat des élections.
Aux autres candidats, je demanderai de faire comme Jude Célestin et son parti en acceptant le verdict de la population. Résistez à l’envie de convoquer le peuple à manifester dans les rues ! Au contraire, travaillez avec le nouveau président élu pour sortir le pays de cet imbroglio politique et de ce marasme économique.
Peuple Haïtien, tout en vous félicitant pour la maturité et la grandeur politique dont vous avez fait preuve dimanche dernier lors des élections, je vous encourage à continuer cette discipline qui fait votre fierté de peuple. Défiez les bandits qui feraient appel à vous pour aller bruler des pneus dans les rues de la capitale et de nos villes provinciales et détruire les biens de paisibles citoyens.
Si vous lisez ce texte et connaissez quelqu’un qui s’apprête à aller troubler la paix publique et salir davantage l’image de notre pays, déconseillez-le. Dites-lui qu’occuper les rues, polluer l’air que les autres citoyens et lui respirent en brûlant des pneus usagés ne résoudra pas le problème du pays. Au contraire, ce type de comportements ternira l’image d’Haïti et enfoncera davantage le pays dans une pauvreté sans égal.

Rulio Oscar, le 22 novembre 2016 dans les Amis du Savoir et des Connaissances


  • -

La commémoration de la bataille de Vertières dans le contexte des élections du 20 novembre 2016

Category : Politique


Dans deux jours, ce seront les élections en Haïti pour élire un président et renouveler une bonne partie du corps législatif, particulièrement le sénat. Le message des Amis du Savoir et des Connaissances en cette occasion spéciale rappelant le 213ème anniversaire de la bataille de Vertières va être bref.
Pour nous les Haïtiens, que nous vivions en Haïti ou à l’étranger, la date du 18 novembre est d’une extrême importance. La lecture de la bravoure de François Capois surnommé Capois Lamort qui, quand des boulets de canon renversaient son chapeau et son cheval, criait en avant, en avant face au criminel Rochambeau nous donne certes la chair de poule. Cependant, sachant que cette bataille ayant eu lieu un 18 novembre fut la dernière de la sanglante guerre de notre indépendance, cette date est d’autant plus importante.
Où que nous soyons, la date du 18 novembre comme beaucoup d’autres dates dans notre histoire de peuple libre et souverain, ne peut jamais être passée inaperçue. Ce qui fait la beauté de la commémoration de la bataille de Vertières en 2016, c’est qu’elle coïncide avec ces élections que les filles et les fils du pays ont tant attendues.
Le vouloir, la détermination, l’amour et surtout l’unité étaient les pierres angulaires ayant permis la victoire finale de nos anciens grands parents sur les Français. Tout ce que les Amis du Savoir et des Connaissances vous demandent, c’est de penser totalement le 20 novembre prochain à ce vouloir, cette détermination, cet amour et cette unité qui nous ont rendus libres et indépendants.
Allez remplir vos devoirs civiques et choisissez le candidat qui puisse nous faire trouver la fierté d’être un peuple souverain. Bonne fête de Vertières à toutes nos sœurs et à tous nos frères Haïtiens !

Rulio Oscar, le 18 novembre 2016 dans les Amis du Savoir et des Connaissances


  • -

Quel est, en réalité, leur objectif ?

Category : Politique


D’après les gens qui observent de près la cuisine politique en Haïti, les carottes sont cuites pour cette classe de femmes et d’hommes qui se sont toujours cru être les seuls qui puissent diriger Haïti. Le pays ne fait plus confiance à ces politiciens véreux qui, comme nous le disons souvent et que vous aussi le constatez, ne défendent que leurs intérêts mesquins.
C’est bien malheureux qu’il y ait aussi un groupe d’Haïtiens qui, au nom d’une certaine conviction, reste solidaire à ces leaders politiques de quelques noms qu’on les nomme.
L’année dernière, des élections étaient organisées dans le pays pour élire un président. Il est vrai que le CEP d’alors avait à sa tête une personne mentalement dérangée vues certaines déclarations qu’elle faisait publiquement. Les résultats de ces élections plaçaient Jovnel Moïse et Jude Célestin respectivement en première et deuxième position. Puisqu’aucun des deux n’avait obtenu la majorité absolue des voix, les deux hommes devaient se mesurer au second tour de ces mêmes élections.
Les perdants récalcitrants, au lieu de faire front commun pour battre Jovnel au deuxième tour, se sont mis ensemble de la façon la plus honteuse pour exiger l’annulation des résultats des élections seulement au niveau présidentiel. Je dis seulement au niveau présidentiel parce que, sans la validation des résultats au sénatorial, la chambre haute n’aurait pas de quorum pour nommer Jocelerme Privert à la tête du pays quand Michel Martelly démissionnait le 7 février 2016.
Avec un nouveau CEP, de nouvelles élections se sont déroulées en novembre 2016, Jovnel Moïse, un agronome (nèg bannan nan) qui n’est pas un politicien, les a battus tous à plate couture. Depuis, d’une seule voix, une fois de trop, ces mêmes perdants symbolisant la honte, crient aux fraudes électorales.
Tout en doutant fort qu’Haïti puisse être exempte d’irrégularités dans ses élections puisque ça existe partout, je ne suis pas contre la vérification d’un échantillon des voix. Cependant, encourager le peuple à prendre les rues presque tous les jours tout en brisant tout ce qu’il trouve sur son passage est un crime dont les auteurs méritent d’être punis.
Au ministre de la justice, au puissant commissaire du gouvernement, Me. Danton Léger et à la Police nationale, nous demandons de prendre leurs responsabilités en appréhendant toutes celles et tous ceux qui troublent la paix publique.
Rendez-moi fou ou sage, loin d’être lavalassien, la fanmi lavalas est le seul regroupement politique qui puisse remporter une élection en Haïti, mais pas dans les circonstances actuelles où la gauche est totalement divisée. Un lavalassien pour lequel j’ai beaucoup d’estime a publié sur Facebook ce qui suit au lendemain des élections : « Mwen se neg KONVIKSYON, mwen toujou affichem nan Moman ki diffisilil, se orijinalité pam. Sepandan piga mwen tande plenyen, ni parol ampil. Gro neg yo te choizi mache gaye. Frisson saaa, se rezilta DIVIZYON, PISSE GAYE, LAMBISYON.
SI APRE REZILTA NOU TA PERDI, PE DYOL NOU. NOU FOUT TRO EGOISTE. SE ELEKSYON MWEN TAP TANN FINI POUM PALE. MAP MOURI LAVALAS, MEN REKONET NOU SE CHEN MANGE CHEN. LAVALAS FOUT DIVIZE. SE NOU KI KOZ MWEN PRAL PASSE 5 AN EXIL »
Environs deux semaines de cela, j’ai entendu l’ancien député Arnel Bélizaire dire sur Radio Caraïbes quelque chose de très intéressant. Il comparait ou considérait la gauche comme une force politique représentant 70% de la population. Mais cette grande force, divisée en 4 petites forces, représente seulement 17.5% chacune. C’était une façon pour l’ancien député lavalassien de demander à ses paires d’accepter leurs défaites et de s’unir s’ils veulent reprendre le pouvoir après les 5 ans de Jovnel Moïse. Je n’étais pas d’accord avec les chiffres qu’il avait avancés, mais il avait parlé d’or.
En fait, quel est l’objectif de ces vendeurs de pays, de ces assoiffés de pouvoir ?
On n’a pas besoin de faire de grandes études universitaires ou d’être politologues ou encore de grands analystes pour comprendre que les contestataires de ces dernières élections en autre défendant leurs intérêts honteux, cherchent à répéter les évènements de 2015. Ces hommes et femmes sont méchants en se servant de la naïveté d’une partie de la population pour mettre à l’exécution leur agenda macabre.

Rulio Oscar


  • -

Les Anglais ont voté pour quitter L’UE

Category : Politique

anglais

Les Anglais ont voté pour quitter L’UE. Les votants, deviennent-ils plus fous ? Plus égocentriques ? Ou plus sages ?
La nouvelle est tombée ce matin, Les Anglais ont voté pour quitter L’Union Européenne. En effet, le référendum d’hier en Angleterre devait déterminer si la Grande Bretagne devait rester ou quitter l’Union Européenne. Cinquante-deux pourcents des votants contre quarante-huit pourcents ont opté pour la sortie de leur pays de l’union. Nous avons le plaisir d’analyser pour les membres du groupe, cette décision qui n’est pas la moindre.
Quelles sont les conséquences économiques de cette décision ?
Il faut dire que même avant le vote, beaucoup de gens ont pensé que couper de l’Europe aurait des conséquences dévastatrices pour la Grande Bretagne. A mon avis, ce ne sera pas le cas. Contrairement à d’autres pays faisant partie de l’union européenne comme la France, l’Angleterre gardait leur monnaie nationale. Même lorsque l’euro valait plus que le dollar américain, le pound avait plus de valeur que celui-là, (i.e.) sur l’euro. En voyage en Europe quelques années de cela, je devais transiter à Londres. Ayant pensé que j’étais en Europe, j’ai tendu un billet de 20 euros pour quelque chose que j’achetais. A mon grand étonnement, la personne à la caisse m’a dit que je devais ou bien échanger l’euro en pound ou bien accepter de payer plus d’euros pour ce qui devait me couter moins de 20 pounds. Si la monnaie unique européenne avait fait l’affaire des français puisque le franc n’avait presque pas de valeur, pour la Grande Bretagne c’était différent. D’ailleurs, le Royaume Uni serait d’après la BID cinquième puissance économique mondiale (PIB 2015 : 3 003 milliards de dollars) après l’Allemagne, (PIB 2015 : 3 909 milliards de dollars) le Japon, (PIB 2015 : 4 770 milliards de dollars) la Chine (PIB 2015 : 11 285 milliards de dollars) et Bien sûr les Etats Unis qui restent de loin la première. (PIB 2015 : 18 287 milliards de dollars)
Le vote d’hier, pourrait-il vraiment coûter aux Britanniques de 5 à 15% de son PIB selon des analystes ? Il reste à savoir
Les conséquences politiques et militaires
Il convient de rappeler que l’Angleterre ou le Royaume Uni regroupe quatre pays : L’Angleterre, l’Ecosse, l’Irlande du Nord et le pays de Galles. 55,8 % des Irlandais du Nord et 62 % des Ecossais sont en faveur du maintien de la Grande Bretagne dans l’Union Européenne. Qu’il ne soit pas une surprise s’il y a un référendum dans ces deux pays pour déterminer s’ils continueront à faire partie du Royaume Uni.
En dépit de l’agression de la Russie ces dernières années face à ses pays voisins, particulièrement ceux qui veulent rejoindre l’Organisation du traité de l’Atlantique nord, l’OTAN, je doute fort que la sortie de la Grande Bretagne puisse avoir des impacts trop négatifs sur le plan militaire. D’ailleurs, les pays comme les Etats Unis et le Canada ne font pas partie de l’Union Européenne. Cependant, ils mettraient tous leurs poids dans la balance si un pays européen était attaqué par la Russie. L’Angleterre, faisant partie de l’OTAN, continuera de bénéficier du même support militaire. Faut-il rappeler que le rôle de l’OTAN est de maintenir la paix sur les continents américain et européen et assurer une défense commune contre les menaces extérieures. L’organisation obéit à un principe majeur : l’attaque de l’un ou plusieurs de ses membres doit être considérée comme une attaque dirigée contre tous, ce qui implique de répondre par une défense collective.
Pourquoi se dissocier de L’Europe ?
Comme je l’avais fait remarquer dans un commentaire que j’avais fait sur un article posté dans le groupe par Colbert le 10 mai dernier, les codes politiques traditionnels à ce qu’il paraît, sont en train d’être renversés. Les peuples, ces derniers temps votent n’importe qui pour les diriger. Sont-ils fous ? Je ne sais pas. Peut-être, ils sont furieux contre le statu quo. En Haïti, Sweet Micky avait été choisi en face de l’intellectuelle Mirlande Manigat. Récemment, Jackito, Don Kato et consorts ont été élus pour faire des lois dans mon pays. Dans les îles des Philippines, Rodrigo Duterte était élu président après avoir appelé le pape fils de pute. Donald J. Trump sera peut-être le grand bénéficiaire de l’ignorance, de la folie ou de la colère du peuple américain.
En attendant d’en arriver là, la majorité des Anglais a opté pour quitter l’Union Européenne. Est-ce de la folie, de l’égocentrisme ou de la sagesse ? Je ne crois pas être assez sage pour répondre à cette question. Cependant, on dit qui se ressemble s’assemble. Alors, pourquoi faire cavalier seul ?
Rulio Oscar, le 24 juin 2016


  • -

La plus grave fusillade de l’histoire américaine

Category : Politique , Société

arme
Le deuxième amendement de la Constitution des États-Unis d’Amérique garantit le droit de tout citoyen américain de porter des armes. Comme on le sait, les Américains, respectant leur constitution comme tout autre peuple sauf le nôtre peut-être, se mettent tous d’accord avec ce deuxième amendement. Cependant, il y a de grandes divergences entre les républicains qui pensent que n’importe qui (même quelqu’un ayant une déficience mentale) peut renter dans n’importe quel magasin où l’on vend des armes et en sortir avec une et les démocrates qui pensent qu’il devrait y avoir plus de contrôle dans l’acquisition d’une arme à feu surtout quand il s’agit des armes semi-automatiques.
Tandis que les politiciens sont à couteau tiré sur un sujet si crucial, les Américains continuent de tomber sous les balles assassines des handicapés mentaux et même des terroristes.
Il faut dire, chers amis, que la NRA (National Rifle Association) et d’autres groupes d’extrême droite dépensent des millions et même des billions de dollars à travers des lobbyistes pour influencer la décision des parlementaires républicains qui refusent de voter des lois pour passer à peigne fin le passé de potentiels criminels.
Une fusillade de plus et de trop
Il y a des choses dont la probabilité d’arriver est archi mince. Par exemple la chance de mourir en tombant du lit en est une sur deux millions. On dit que la vie est précieuse. Moi, je dirai que la vie n’est pas seulement précieuse. Elle est rare et unique. On a la chance de la vivre une seule fois. Quand on la perd, on ne la retrouve jamais surtout sur cette terre. Pourtant, pour certains gens, je ne veux pas seulement parler des malades mentaux et des terroristes ; je veux parler aussi des membres de la NRA et des républicains, la vie n’est rien. La vie n’est rien pour eux parce qu’ils continuent à tuer des innocents dont le seul crime est vouloir vivre et se détendre, et à supporter ces meurtres. Si la vie est si précieuse, si rare et unique pourquoi on ne prend pas des mesures pour la protéger ? Pourquoi est-il si facile de l’ôter ?
A Orlando hier soir, au moins cinquante personnes sont tuées et 53 autres blessées par un homme lourdement armé qui a ouvert le feu au Pulse, une boîte de nuit gay.
Ce carnage qui vient d’avoir lieu à Orlando où beaucoup de membres des Amis du savoir et des Connaissances habitent, va-t-il être le dernier de cette liste trop longue déjà ?
Nous éprouvons, chers amis, la peine la plus immense de partager avec vous les fusillades américaines les plus meurtrières au cours des 15 dernières années :
– 2 décembre 2015 : à San Bernardino en Californie, au moins 14 personnes ont été tuées et 21 autres blessées, selon un bilan officiel diffusé par la police
– 18 juin 2015 un homme blanc a tué neuf personnes dans une église fréquentée par la communauté noire de Charleston, en Caroline du Sud.
– 16 septembre 2013 : un homme, travaillant pour un sous-traitant de la Défense, ouvre le feu dans des bureaux de la Marine américaine, à Washington, tuant 12 personnes, avant d’être abattu par la police.
– 26 juillet 2013 : un homme d’origine cubaine prend en otage et tue six personnes dans un quartier hispanique de Miami (Floride) avant d’être mortellement blessé par les forces de l’ordre.
– 14 décembre 2012 : un jeune homme de 20 ans, apparemment perturbé, tue 26 personnes, dont 20 enfants, dans l’école primaire de Sandy Hook à Newtown (Connecticut).
– 20 juillet 2012 : 12 personnes sont tuées et 70 blessées dans la fusillade dans un cinéma projetant une avant-première du nouveau Batman, à Aurora, près de Denver (Colorado).
– 2 avril 2012 : un Coréen tue sept personnes et en blesse trois à l’Université religieuse d’Oikos (Californie), avant de se rendre. Le tireur a tué méthodiquement ses victimes en les alignant contre un mur.
– 5 novembre 2009 : un psychiatre militaire d’origine palestinienne déclenche la plus grave fusillade jamais enregistrée dans une base militaire américaine, tuant 13 personnes et en blessant 42, avant d’être blessé et maîtrisé.
– 3 avril 2009 : un homme d’origine vietnamienne tue 13 personnes dans un centre d’accueil pour immigrés à Binghamton dans l’état de New York.
– 24 décembre 2008 : un homme déguisé en père Noël tue neuf personnes réunies pour un réveillon à Covina, dans la banlieue de Los Angeles (Californie), et se suicide.
– 16 avril 2007 : un étudiant de 23 ans d’origine coréenne tue 32 personnes avant de se donner la mort sur le campus de l’Université de Virginia Tech, à Blacksburg (Virginie). C’est le pire massacre de l’histoire du pays en temps de paix.
– 21 mars 2005 : à Red Lake (Minnesota), un adolescent de 16 an tue dans son école neuf personnes, dont cinq lycéens, avant de se suicider.
– 29 juillet 1999 : Après avoir tué sa femme et ses deux enfants, un spéculateur boursier ouvre le feu dans deux sociétés de courtage d’Atlanta (Géorgie) tuant neuf personnes, puis se suicide.
– 20 avr. 1999 : à Littleton (Colorado), deux adolescents ouvrent le feu à l’école secondaire Columbine et tuent 12 élèves et un enseignant. Les deux tireurs se suicident.
Nos condoléances aux parents et amis des victimes.
Rulio Oscar


  • In Politique
    Présumant que la définition des termes souffrances et […]
  • In Politique
    » Les noirs, dont les pères sont en Afrique, […]
  • In Religion
    La Bible parle de 4 grandes prophéties sur Jésus, le […]
  • In Politique
    Je comprends que l’équipe Moïse-Lafontant peut avoir […]
  • In International
    Les gens qui s’informent savent que l’aide militaire […]
  • In Elections américaines, International
    Donald Trump, l’une des personnes les plus […]
  • In L'amour, Religion
    De mon ami et frère, l’ingénieur Glodel St Fleur, je […]
  • In Elections américaines, International
    Si le mot fierté se définit comme un sentiment […]
  • In International
    Dire sans faire et faire sans dire est souvent énoncé […]
  • In Elections américaines
    Si pour beaucoup le choix que Donald J. Trump a fait […]
  • In Ce qu'il faut savoir, Conseils, Education
    Il n’y a pas de meilleure façon de commencer ce texte […]
  • In Politique, Société
    Avec une attention soutenue et sans paresse […]
  • In Ce qu'il faut savoir
    En sortant de la gym ce matin, je parlais à une amie à […]
  • In Politique
    Le 20 novembre dernier, c’étaient les élections […]
  • In Politique
    Dans deux jours, ce seront les élections en Haïti pour […]
  • In Ce qu'il faut savoir, Education
    Quelques mois de cela, quelques membres du groupe […]
  • In Elections américaines
    Jeudi dernier, j’ai reçu ce message d’une amie qui […]
  • In Elections américaines
    Il y a 3 conditions essentielles à remplir pour être […]
  • In Ce qu'il faut savoir, Education
    On emploie la virgule pour détacher ou isoler des […]
  • In Elections américaines
    Comme tous les humains peut-être, devant un duel entre […]
  • In Politique
    D’après les gens qui observent de près la cuisine […]
  • In Elections américaines
    Ça fait déjà un bail que je réfléchis sur la place que […]
  • In Education, Société
    Je me souviendrai toujours de ce spot que je prenais […]
  • In Elections américaines
    Donald Trump : la femme qui l’accuse […]
  • In Elections américaines
    La politique, a dit Ahmadou Kourouma, n’a ni […]
  • In Elections américaines
    Le grand problème des coléreux hommes blancs des Etats […]
  • In Elections américaines
    Je suis d’Haïti où la politique est synonyme de […]
  • In Histoires et pensées positives, Histoires inspirantes
    Comment se comporte-t-on face aux difficultés ? On […]
  • In Société
    Le racisme est une idéologie qui considère que […]
  • In Sport
    Dimanche dernier, comme on le sait tous, c’était […]
  • In Elections américaines
    « Mon Dieu, j’ai un très grand regret de vous […]
  • In Politique
    Les Anglais ont voté pour quitter L’UE. Les votants, […]
  • In Famille
    Ces parents reproduisent une photo avec leurs […]
  • In Politique, Société
    Le deuxième amendement de la Constitution des […]
  • In Education
    Le subjonctif est un mode verbal qui sert à exprimer […]
  • In Société
    Il est des injustices qu’on subit qui ne nous laissent […]
  • In L'amour, Société
    Le gens qui me connaissent, particulièrement ceux qui […]
  • In Société
    L’arme que le meurtrier George Zimmerman avait […]
  • In Histoires et pensées positives, Histoires inspirantes
    Nous vivons chers amis dans un monde où le mensonge, […]
  • In Science
    J’ai trouvé cette histoire sur la page d’une amie qui […]
  • In Technologie
      Afin de booster les installations de Windows […]
  • In Ce qu'il faut savoir, Politique
    Les festivités du 18 mai en Haïti, dans mes classes […]
  • In Elections américaines
    Comme vous pouvez le constater, chers lectrices et […]
  • In Technologie
    Technologie : Outre les versions mobiles et une […]
  • In Histoires et pensées positives, Histoires inspirantes
    Un moine s’était retiré du monastère pour […]
  • In Ce qu'il faut savoir
     On n’a pas fini d’apprendre sur le […]
  • In Histoires et pensées positives, Histoires inspirantes
    La vache mélomane Michal et Kental se chamaillaient et […]
  • In Science
    Aujourd’hui, c’est la Journée de la Terre nourricière. […]
  • In Politique
    Classée 149ème sur 179 pays, Haïti reste le pays le […]
  • In Politique
    Nous remercions infiniment toutes celles et tous ceux […]

Merci d’écouter Sentimentale FM

Nos plus récents articles