Category Archives: Société

  • -

Qui brûle et qui brise ?

Category : Politique , Société


Avec une attention soutenue et sans paresse intellectuelle, je viens de lire sur Caraïbes FM un long mais intéressant texte du Dr. Jean Ford G. Figaro intitulé « Brûler et briser : nouvelle stratégie de luttes électorales en Haïti. »
Sur une liste de 187 pays établie selon l’Indice de développement humain du Programme des Nations Unies pour le développement (Pnud), Haïti occupe la 168ème place. En effet, la situation d’Haïti que ce soit au niveau éducationnel, au niveau infrastructurel et même au niveau alimentaire est exécrable. Quotidiennement, La majorité de nos frères et sœurs qui souffre affreusement du manque de tout, lutte du bec et des ongles pour survivre.
La constitution de notre pays reconnait aux Haïtiens le droit de s’établir et de gagner leur vie partout en Haïti, le droit à la vie, à la liberté et à la sécurité de sa personne, le droit à l’égalité pour tous, etc… L’État haïtien a l’obligation morale d’œuvrer pour le respect de ces libertés et garanties fondamentales consacrées par la Constitution. Ainsi, descendre dans les rues et protester pacifiquement contre la violation ou la privation de ces droits fondamentaux, à mon avis, serait juste. Malheureusement, je n’ai jamais entendu à la radio ou lu quelque part que nos compatriotes étaient dans les rues de la capitale et/ou de nos villes de province manifestant en faveur de la création d’emploi, de la construction d’écoles et de routes, d’un meilleur rationnement d’électricité. Pourtant, s’agissant de se livrer à des batailles qui ne sont pas les leurs, ils brûlent et brisent tout ce qu’ils trouvent sur leur passage projetant dans le monde l’image la plus hideuse du pays.
Aujourd’hui, mesdames et messieurs, est la date fixée par le conseil électoral provisoire pour publier les résultats de la présidentielle du 20 novembre. Tôt ce matin, selon des sources concordantes, des pneus usagés érigés non encore allumés étaient remarqués dans certains coins de la capitale. En effet, nos concitoyens sont dans l’attente des résultats pour investir les rues au nom de qui ou de quoi ?
Depuis notre indépendance en tant que peuple, je doute fort que ma mémoire soit assez fidèle pour me rappeler d’un gouvernement qui est en faveur du peuple. De Dessalines, on dit qu’il questionnait l’avarie de certains de ses proches en voulant s’accaparer de tous les biens du pays nouvellement indépendant en disant et nous citons : « Les noirs, dont les pères sont en Afrique, n’auront-ils rien ? » De Dumarsais Estimé, on dit que les produits alimentaires n’étaient pas trop chers sous son gouvernement. Qu’il s’agisse de mulâtres ou de noirs aux cheveux crépus, les hommes voulant être présidents n’ont eu que leurs propres intérêts à défendre, jamais ceux du peuple. Souvent, ils se servent d’un discours populiste rien que pour duper la masse qui les prend pour des dieux. Arrivés au pouvoir, ils s’enrichissent avec leur famille et leurs amis tandis que les souffrances et la misère du peuple continuent. C’est à cette même masse qu’ils intiment l’ordre d’occuper les rues en brûlant et en brisant les ressources du pays déjà faibles quand les résultats des élections ne vont pas en leur faveur.
Je ne pense pas que ce soit la première fois que je cite Montesquieu qui disait : « Les peuples ont le gouvernement qu’ils méritent. » Les politiciens, dans le contexte actuel les candidats, n’ont qu’un seul rêve, celui que leurs prédécesseurs ont eu : prendre le pouvoir pour s’enrichir illicitement. Bien qu’ils sachent qu’ils n’ont rien fait pour mériter la confiance de la population, quand ils échouent, ils demandent aux naïfs et aux imbéciles d’aller incendier le pays.
Parents, amis et compatriotes haïtiens, je formule le souhait que vous ne répondiez pas aux appels de ces vagabonds, de ces politiciens véreux. Si vous choisissez par contre de les suivre comme des petits chiens, Je ne vais pas vous empêcher de le faire. Ce que vous devez savoir cependant, en allant brûler et briser les propriétés des gens de bien, vous creusez votre propre tombeau car, les assoiffés de pouvoir n’ont jamais besoin de vous. Ils vous utilisent seulement pour leurs sales opérations et leurs macabres plans. Prouvez, frères et sœurs de la patrie bien aimée que vous n’êtes pas achetables. Oui, montrez au monde que vous êtes mûris et que vous refusez d’afficher cette laideur qui nous écœure en tant que filles et fils de ce pays qui a cessé d’être la perle des Antilles à cause de ces bons à rien.

Rulio Oscar, le 28 novembre 2016 dans les Amis du Savoir et des Connaissances


  • -

Un message aux jeunes de mon pays

Category : Education , Société

âme bien née

Je me souviendrai toujours de ce spot que je prenais plaisir à écouter sur Radio Nationale, qui était à mon avis plutôt éducatif que publicitaire. “L’avenir est aux jeunes qui prennent leurs études au sérieux. Jeunes de mon pays, …”
Je suis issu comme nombre d’entre vous peut-être, d’une famille modeste qui n’avait pas de grands moyens. Toujours est-il, mes parents comprenaient que mon éducation ou mon instruction si vous préférez, était l’unique façon de me tracer une future qui serait différente de leur passé et même de leur présent. En dépit des sacrifices énormes qu’ils avaient consentis et de mon amour pour eux, je doute fort qu’ils eussent fait plus que n’importe quel parent ferait.
Les parents, que leur niveau d’éducation soit bas ou élevé, qu’ils n’aient jamais eu la chance de fréquenter les bancs d’école, veulent que leurs enfants bénéficient du pain de l’instruction. Pour arriver à cette fin, il n’y a pas d’humiliations et de souffrances qu’ils n’accepteront de subir et d’endurer. S’il n’y a pas de différence entre la volonté des parents « V » et « W » et celle des parents « X et Y » de faire en sorte que leurs enfants soient instruits, il y a une grande différence au niveau des enfants eux-mêmes.
Les gens qui réussissent dans la vie et qui font des progrès ont eu et peut-être ont encore un modèle. Vous aussi, vous en avez besoin à moins que vous soyez un génie et ceci, dès votre naissance.
Quand j’étais petit, je n’étais pas aussi chanceux que mes enfants ou les vôtres le sont aujourd’hui d’entendre mes parents s’adresser à moi en français. Vous et moi, nous pouvons nous exprimer à nos enfants ou bien en Anglais, en Créole en Français et même peut-être dans d’autres langues. Pendant mon enfance, je n’avais pas beaucoup de gens vers lesquels regarder, ayant été toujours quelqu’un au goût très difficile. Ce n’est pas sans raison que les livres et certains journalistes, pas les médiocres d’aujourd’hui, étaient mes meilleurs amis.
Mes jeunes compatriotes d’aujourd’hui me consternent beaucoup. Il suffit de regarder leur profile sur les réseaux sociaux comme Facebook, par exemple, vous aurez une idée de quoi je veux parler. Ils sont toujours en compétions dans leur style et dans le type de vêtements et de chaussures qu’ils portent. Leurs pantalons, ils les portent raz les fesses et les supportent à la braguette d’une main pour éviter qu’ils tombent. Ils sont toujours les plus pressés surtout quand ils écrivent un message textuel. Ils mettent tout en abréviations.
A tous ces jeunes qui auront l’occasion de lire ce texte, je lance un vibrant appel. Oui ! Je vous exhorte de changer votre fusille d’épaule. Les photos que vous postez sur Facebook ne font et ne feront jamais votre valeur. Vous avez des moyens que je n’avais pas lorsque j’avais votre âge. Vous avez des livres, des bibliothèques, des ordinateurs, des smartphones, les réseaux sociaux et par-dessus tout, l’internet, la plus grande bibliothèque universelle. Pourquoi vous ne les utilisez pas pour vous instruire et vous former ?
Que de fois, je critique les gens dont les journées et nuits sont constituées de manger, de boire, de travailler de dormir et de se servir de Facebook pour faire la médisance. A ces gens, je ne tiens pas trop rigueur parce qu’ils sont de ma génération. Comme moi, les moyens leur avaient fait défaut ; ils pouvaient ne pas avoir la même motivation que j’avais eue lorsque nous étions jeunes. Mais vous qui êtes dans les vingtaines, je vous chalenge d’offrir de meilleures images que celles que vous projetez.
Dis-moi qui tu fréquentes, dit-on, je te dirai qui tu es. Il est temps d’abandonner vos mauvaises compagnies qui ne font que vous corrompre. Faites des livres vos meilleurs amis et de vos smartphones vos outils de travail et de recherche. Aiguisez votre appétit pour la lecture et courez après la paresse intellectuelle. Lisez tout ce qui peut être lu, que vous le trouviez par terre, dans un livre ou sur le net. Lisez des livres à proprement parler ou des livres électroniques, qu’ils soient volumineux ou pas. Il n’y a que les paresseux intellectuels qui se plaignent de la longueur d’un texte ou du volume d’un livre. Je vous parle en connaissance de cause puisque mon livre de chevet, le bon usage Grammaire Française de Maurice Grevisse, a 1762 pages. Piquez-moi $200.00 US, ne me volez pas ce livre.
Mes jeunes compatriotes, vous avez un choix binaire à faire : ou bien vous vous valorisez en changeant votre attitude et en développant l’amour pour les choses de l’esprit ou bien vous maintenez le statu quo c’est-à-dire, vous continuez à vendre l’image hideuse que l’on voit sur Facebook.
Souvenez-vous que l’avenir est aux jeunes qui prennent leurs études au sérieux. N’attendez pas d’avoir 30, 40, 50 ou 60 ans pour être une valeur. Car, aux âmes bien nées, dit-on, la valeur n’attend point le nombre des années.
Rulio Oscar, le 7 août 2016


  • -

Il fut un temps aux Etats Unis, le racisme sans raciste

Category : Société

police

Le racisme est une idéologie qui considère que certaines catégories de personnes sont intrinsèquement supérieures à d’autres. Cette idéologie peut entraîner une attitude d’hostilité ou de sympathie systématique à l’égard d’une catégorie déterminée de personnes. Cette hostilité envers une autre appartenance culturelle et ethnique se traduit par des formes de xénophobie ou d’ethnocentrisme. Le racisme consiste à hiérarchiser les personnes en fonction de leur couleur de peau, leur langue, leur culture, leur religion ou leur région d’origine et de les dominer, rejeter, discriminer ou maltraiter sur ce seul critère artificiel.
Le racisme sans raciste aux Etats Unis
Je me rappelle avoir pour la première fois lu un article ayant ce titre en 2008, lors de la campagne présidentielle de Barack Obama. Qu’est-ce que cela veut vraiment dire, le racisme sans raciste ? Le racisme, chers amis, n’est pas déterminé par la couleur de la peau d’un individu. Alors, derrière le faux sourire d’un « blanc » il est quasiment impossible de dire qu’il est raciste. A noter que j’ai mis blanc entre guillemets parce qu’il n’y a pas que les blancs qui soient racistes. La meilleure façon de comprendre le racisme sans raciste est de penser à une personne qui vous rit en montrant ses 32 dents tandis qu’au fond d’elle-même, nourrit le sentiment de vous arracher les ongles des mains et des pieds et de vous décapiter vivant.
En effet, mesdames et messieurs, le racisme existe dans tous les cinquante états des Etats Unis. Cependant peu sont les Américains qui s’identifieent comme racistes à proprement parler. Généralement, quoi qu’un blanc pense ou dit d’un noir, vous perdrez son amitié si vous osez l’appeler raciste. Ils sont presque tous racistes, mais jamais ils n’admettront qu’ils le sont.
Le racisme des policiers américains
Aux Etats Unis, si le fait d’être traité de raciste pour le commun des américains est une insulte, paradoxalement, des agents policiers qui sont payés pour protéger des vies et des biens, personnifient le racisme. Armés de leur HK45, de leur P226 ou de leur M&P 9 et ayant des couvertures légales, ces officiers n’ont pas à cacher leur racisme face à un groupe minoritaire noir parfois un peu maladroit à cause de leur niveau d’éducation. On n’en finirait pas s’il fallait énumérer des cas où des policiers blancs lâchement abattent des noirs comme des animaux. Ils le font et le refont non seulement parce qu’ils sont au-dessus de la loi, mais parce qu’ils sont la loi même.
En moins de deux jours, grâce à l’avancement de la technologie, le monde a pu être témoin de deux assassinats back to back comme les américains diraient, dans deux différents états. Il était tôt mardi dernier à Bâton Rouge dans l’état de la Louisiane lorsqu’un sans-abri approchait Alton Sterling qui vendait des CDs et lui demandait de l’argent. Ce dernier, en maintes occasion, intimait l’ordre à l’homme de rue de le laisser tranquille, il refusait d’obtempérer. Pour stopper le mendiant qui continuait à l’importuner, Alton Sterling lui montrait son arme. Le sans-abri s’est servi de son portable pour composer le 9-1-1. Arrivés sur les lieux, deux policiers blancs se sont saisis du noir, l’ont jeté par terre et l’ont neutralisé. Tandis que les deux salauds étaient sur le type, ils l’ont criblé de balles.
Mercredi soir, dans l’état de Minnesota, les policiers n’ont pas eu de meilleures images à nous offrir. Philando Castile a été aussi lâchement assassiné et criblé de balles en présence d’une enfant de 4 ans et de sa copine qui filmait avec tout son sang-froid le crime odieux perpétré une fois de trop par un policier blanc.
Conditions et entrainement des policiers américains
J’ai l’occasion de voyager dans différents pays dans le monde. J’ai visité le Canada, la France, l’Allemagne pour ne citer que ces pays-là. Ma visite dans ces pays ne saurait me donner une connaissance suffisante des conditions de leurs policiers. Cependant, à bien regarder les voitures de policiers français, canadiens ou allemands comparativement avec celles des policiers américains, on placerait ces derniers en tête. Mais il n’y a pas que l’apparence ! D’ailleurs, ne dit-on pas que l’apparence est trompeuse ? Je respecte le service des vrais policiers qui ne dorment pas la nuit pour que ma famille et moi puissions dormir en toute quiétude. Cependant, rouler 24/24 dans des voitures climatisées de luxe et discriminer les noirs ne sont pas les raisons pour lesquelles nous payons les officiers de police. A force de rester si longtemps dans leurs voitures et leurs SUVs, on dirait que c’est avec leur ventre qu’ils conduisent et non avec leurs mains. Vues leurs pauvres conditions physiques ajoutées à leur racisme, ils n’ont le plus souvent recours qu’à leurs armes au lieu d’utiliser des tactiques pour neutraliser un suspect.
Les blancs et les noirs traités différemment
Aux Etats Unis, quand un policier arrête la voiture d’un blanc, il approche le chauffeur d’une manière dont il n’approche pas un chauffeur noir. Le policier tend à être plus agressif face à un noir qu’à un blanc. Partant de là, certains noirs, sachant qu’ils sont discriminés, ont aussi tendance à être moins coopérants avec les policiers, ce qui conduit le plus souvent à la mort du chauffeur noir. Ce que les noirs oublient certaines fois, c’est que les policiers sont armés, nombre d’entre eux sont racistes et qu’il n’y a qu’une seule vie.
Pour la énième fois je conseillerai aux membres des Amis du Savoir et des Connaissances ayant des fils, de leur parler du racisme dans le pays. Dites-leur de ne pas résister aux ordres des policiers. La charité bien ordonnée, dit-on, commence par soi-même. Quand un policier vous stoppe et que vous avez vos enfants avec vous dans votre voiture, essayez de ne pas prouver que vous avez raison et ne refusez jamais d’obtempérer. S’il faut saisir le cas par devant un juge et solliciter le service d’un avocat, faites-le. Rappelez-vous qu’il y a une seule vie. Quand on la perd, les cris et les larmes de nos parents et amis ne peuvent la restaurer.
Rulio Oscar, le 7 juillet 2016


  • -

La plus grave fusillade de l’histoire américaine

Category : Politique , Société

arme
Le deuxième amendement de la Constitution des États-Unis d’Amérique garantit le droit de tout citoyen américain de porter des armes. Comme on le sait, les Américains, respectant leur constitution comme tout autre peuple sauf le nôtre peut-être, se mettent tous d’accord avec ce deuxième amendement. Cependant, il y a de grandes divergences entre les républicains qui pensent que n’importe qui (même quelqu’un ayant une déficience mentale) peut renter dans n’importe quel magasin où l’on vend des armes et en sortir avec une et les démocrates qui pensent qu’il devrait y avoir plus de contrôle dans l’acquisition d’une arme à feu surtout quand il s’agit des armes semi-automatiques.
Tandis que les politiciens sont à couteau tiré sur un sujet si crucial, les Américains continuent de tomber sous les balles assassines des handicapés mentaux et même des terroristes.
Il faut dire, chers amis, que la NRA (National Rifle Association) et d’autres groupes d’extrême droite dépensent des millions et même des billions de dollars à travers des lobbyistes pour influencer la décision des parlementaires républicains qui refusent de voter des lois pour passer à peigne fin le passé de potentiels criminels.
Une fusillade de plus et de trop
Il y a des choses dont la probabilité d’arriver est archi mince. Par exemple la chance de mourir en tombant du lit en est une sur deux millions. On dit que la vie est précieuse. Moi, je dirai que la vie n’est pas seulement précieuse. Elle est rare et unique. On a la chance de la vivre une seule fois. Quand on la perd, on ne la retrouve jamais surtout sur cette terre. Pourtant, pour certains gens, je ne veux pas seulement parler des malades mentaux et des terroristes ; je veux parler aussi des membres de la NRA et des républicains, la vie n’est rien. La vie n’est rien pour eux parce qu’ils continuent à tuer des innocents dont le seul crime est vouloir vivre et se détendre, et à supporter ces meurtres. Si la vie est si précieuse, si rare et unique pourquoi on ne prend pas des mesures pour la protéger ? Pourquoi est-il si facile de l’ôter ?
A Orlando hier soir, au moins cinquante personnes sont tuées et 53 autres blessées par un homme lourdement armé qui a ouvert le feu au Pulse, une boîte de nuit gay.
Ce carnage qui vient d’avoir lieu à Orlando où beaucoup de membres des Amis du savoir et des Connaissances habitent, va-t-il être le dernier de cette liste trop longue déjà ?
Nous éprouvons, chers amis, la peine la plus immense de partager avec vous les fusillades américaines les plus meurtrières au cours des 15 dernières années :
– 2 décembre 2015 : à San Bernardino en Californie, au moins 14 personnes ont été tuées et 21 autres blessées, selon un bilan officiel diffusé par la police
– 18 juin 2015 un homme blanc a tué neuf personnes dans une église fréquentée par la communauté noire de Charleston, en Caroline du Sud.
– 16 septembre 2013 : un homme, travaillant pour un sous-traitant de la Défense, ouvre le feu dans des bureaux de la Marine américaine, à Washington, tuant 12 personnes, avant d’être abattu par la police.
– 26 juillet 2013 : un homme d’origine cubaine prend en otage et tue six personnes dans un quartier hispanique de Miami (Floride) avant d’être mortellement blessé par les forces de l’ordre.
– 14 décembre 2012 : un jeune homme de 20 ans, apparemment perturbé, tue 26 personnes, dont 20 enfants, dans l’école primaire de Sandy Hook à Newtown (Connecticut).
– 20 juillet 2012 : 12 personnes sont tuées et 70 blessées dans la fusillade dans un cinéma projetant une avant-première du nouveau Batman, à Aurora, près de Denver (Colorado).
– 2 avril 2012 : un Coréen tue sept personnes et en blesse trois à l’Université religieuse d’Oikos (Californie), avant de se rendre. Le tireur a tué méthodiquement ses victimes en les alignant contre un mur.
– 5 novembre 2009 : un psychiatre militaire d’origine palestinienne déclenche la plus grave fusillade jamais enregistrée dans une base militaire américaine, tuant 13 personnes et en blessant 42, avant d’être blessé et maîtrisé.
– 3 avril 2009 : un homme d’origine vietnamienne tue 13 personnes dans un centre d’accueil pour immigrés à Binghamton dans l’état de New York.
– 24 décembre 2008 : un homme déguisé en père Noël tue neuf personnes réunies pour un réveillon à Covina, dans la banlieue de Los Angeles (Californie), et se suicide.
– 16 avril 2007 : un étudiant de 23 ans d’origine coréenne tue 32 personnes avant de se donner la mort sur le campus de l’Université de Virginia Tech, à Blacksburg (Virginie). C’est le pire massacre de l’histoire du pays en temps de paix.
– 21 mars 2005 : à Red Lake (Minnesota), un adolescent de 16 an tue dans son école neuf personnes, dont cinq lycéens, avant de se suicider.
– 29 juillet 1999 : Après avoir tué sa femme et ses deux enfants, un spéculateur boursier ouvre le feu dans deux sociétés de courtage d’Atlanta (Géorgie) tuant neuf personnes, puis se suicide.
– 20 avr. 1999 : à Littleton (Colorado), deux adolescents ouvrent le feu à l’école secondaire Columbine et tuent 12 élèves et un enseignant. Les deux tireurs se suicident.
Nos condoléances aux parents et amis des victimes.
Rulio Oscar


  • -

La pérennité de la frustration de l’injustice

Category : Société

brockIl est des injustices qu’on subit qui ne nous laissent jamais. La corruption, la partialité et la discrimination font rage dans le monde. Dans les pays qui se consacrent champions de la démocratie, les choses sont loin d’être différentes.
A travers ce texte, nous mettrons en relief la décision d’un juge d’écoper seulement une peine de 6 mois de prison à un jeune homme de 20 ans, Brock Turner qui avait sexuellement violé une femme de 23 ans ayant commis l’imprudence d’avoir trop bu dans une fête en janvier 2015 en Californie plus particulièrement à Stanford. Cette nouvelle qui fait tache d’huile ici aux Etats Unis, soulève la conscience de plus d’un, la mienne y compris.
Il est évident que cette sentence de 6 mois seulement à ce bandit, du moins 3 mois s’il se comporte bien en prison, est révoltante. Mais c’est pire quand on connait la raison que le juge a évoquée pour prendre cette décision. Pour justifier sa décision, le juge Aaron Persky de la Cour de Santa Clara a évoqué la carrière sportive du jeune homme, qui aspirait à participer aux Jeux Olympiques, et son inquiétude de la voir « sévèrement mise en danger » par une sentence trop dure. WOW !!! Le juge se soucie de la carrière sportive du « Kadejakè », pas de la femme qui a été violée et avilie. On aura tout vu et tout entendu sous ce ciel bleu ! Ce vendeur de justice n’a pas pensé à l’impact négatif que non seulement le viol, mais aussi son injuste décision vont avoir sur le reste de la vie de la jeune femme.
Comme je l’ai dit plus haut, et je parle en connaissance de cause, Il est des injustices qu’on subit qui ne nous laissent jamais. Le 18 mars 2016, je revenais du travail empruntant ma route habituelle, Dekalb Pike. Il était environ minuit 20 minutes lorsque je m’approchais vers un carrefour où je remarquais la voiture d’un policier. Sachant que je suis en règle avec les lois de la circulation du pays, je ne me laissais pas intimider par la présence policière. Arrivé exactement à l’intersection de Dekalb et de la 4ème rue, la lumière tournait jaune. Sachant que même lorsque j’avais essayé de freiner la voiture se serait retrouvée de toute façon de l’autre côté de la rue, j’ai continué mon chemin. A ma grande stupéfaction, j’étais presque arrivé chez moi lorsque ce policier blanc passait sa boule derrière moi. J’ai stoppé la voiture et lui ai demandé pourquoi il m’a arrêté. Il m’a dit que j’ai brûlé le feu rouge. J’ai résisté contre lui en lui disant que ce n’est pas vrai. Je me suis tu lorsqu’il m’a dit avoir la vidéo dans sa voiture sachant déjà que j’allais en appel avec quelle que soit la décision qu’il aurait prise.
Pour ne pas être trop long, le 20 avril, je devais apparaître par devant un juge qui a décidé en faveur du policier. Ce qui me donne la rage au cœur jusqu’à présent, c’est quand j’ai demandé à voir la vidéo, le juge n’a pas même attendu que le policier répondît, il a pris la parole pour dire que ce dernier n’était pas en possession de la vidéo et que j’étais coupable. Le favoritisme de ce juge corrompu et raciste non seulement m’a coûté près de $200.00 mais aussi et surtout 3 points sur mon permis de conduire et l’augmentation de mon assurance. Cette injustice contre ma personne ne me laissera jamais et cela me rend furieux jour après jour.
Tout cela, mesdames et messieurs, est pour vous dire que je comprends les douleurs de cette femme violée et privée de justice. Elle a commis certes l’erreur d’avoir trop bu, mais ça ne saurait justifier l’acte honteux du type.
Il convient de signaler que le jour du verdict, cette jeune femme a héroïquement lu une lettre qu’elle a adressée à son agresseur. Visitez http://lesamisdusavoir.info/ si vous voulez lire l’intégralité de la lettre en Anglais. Voici quelques extraits en français :
« Ton avocat a bien insisté sur le fait qu’on ne sait pas exactement quand j’ai perdu connaissance. Peut-être, mais là n’est pas la question ! J’étais trop saoule pour parler correctement, trop saoule pour donner mon consentement, avant même que je sois au sol. Tu n’aurais jamais dû me toucher, point. […] Tu dis que si tu avais su que j’étais inconsciente, tu aurais arrêté et cherché de l’aide. Comment m’aurais-tu aidée ? J’aimerais savoir. Si ces deux cyclistes ne nous avaient pas vus, comment la nuit se serait-elle terminée pour moi ? M’aurais-tu remis ma culotte, démêlé mon collier, fermé mes jambes, couverte ? Aurais-tu enlevé les aiguilles de pin dans mes cheveux, demandé si les brûlures à mon cou et sur mes fesses me faisaient mal, cherché un ami pour lui dire de t’aider à m’emmener dans un endroit confortable et chaud ? Quand je pense à jusqu’où les choses auraient pu aller si ces deux gars ne t’avaient pas arrêté, je perds le sommeil. Que me serait-il arrivé ? Tu es incapable de trouver une réponse satisfaisante à cette question, même après un an. »
« Mon indépendance, ma joie de vivre, ma douceur et la vie stable dont je profitais jusqu’alors ont été complètement déformés. Je suis devenue introvertie, colérique, méprisante de ma propre personne, épuisée, irritable, vide. Cet isolement était parfois insupportable. Tu ne peux pas me rendre la vie que j’avais avant cette nuit. Alors que tu t’inquiètes de ta réputation ruinée, je mets chaque soir des cuillères dans le frigo pour que, à mon réveil, quand même yeux sont gonflés à force d’avoir pleuré, je puisse les y mettre pour les dégonfler et tout simplement voir. […] Je ne peux plus dormir sans la lumière allumée, comme quand j’avais 5 ans, car je fais des cauchemars dans lesquels on me touche et je ne peux pas me réveiller. Pendant 3 mois, je me suis couchée à 6h du matin, lorsque le soleil se levait et que je me sentais suffisamment en sécurité pour m’endormir. J’ai peur de me promener le soir, d’aller à des soirées et de boire avec mes amis alors que je ne devrais pas me sentir en danger en leur présence. »
« Tu ne sais pas à quel point il a été difficile pour moi de reconstruire ces parties de moi que tu as affaibli. Cela m’a pris 8 mois rien que pour réussir à parler de ce qui m’est arrivé. Je n’arrivais plus à être avec mes amis et mes proches. Je criais sur mon petit-ami et ma famille dès qu’ils commençaient à évoquer le sujet. Tu ne m’as jamais permise d’oublier ce qu’il m’est arrivé. Tu m’as donné un ticket à destination d’une planète où je suis seule au monde. A chaque fois qu’un nouvel article paraissait, je vivais dans la paranoïa que toute ma ville découvre que c’était moi, la fille qui s’est faite agresser. Je ne voulais pas qu’on ait pitié de moi et j’apprends chaque jour à accepter le fait que je suis une victime et que ce trait fait désormais partie de mon identité. »
« Je respecte totalement son droit à un procès, mais même après que 12 jurés l’ont unanimement déclaré coupable de 3 délits, tout ce qu’il a avoué, c’est d’avoir trop bu. Quelqu’un qui est incapable d’assumer la responsabilité de ses actions ne mérite pas une condamnation allégée. Le fait qu’il a voulu atténuer ce viol en avançant une « promiscuité » entre nous est profondément insultant. Le viol n’est pas une question de promiscuité, il s’agit de l’absence de consentement et cela me perturbe beaucoup qu’il ne puisse pas faire cette distinction. »


  • -

Pourquoi les femmes sont si importantes

Category : L'amour , Société

Bonne Fête des Mères 2015 # 3
Le gens qui me connaissent, particulièrement ceux qui ont grandi avec moi, disent que je suis féministe. S’il fallait définir ce mot, on dirait que c’est ce qui a trait au féminisme, partisan du féminisme dont l’histoire commençait dans la seconde partie du XIXe siècle, sous la plume d’Alexandre Dumas fils puis sous celle d’Hubertine Auclert.
Ayant été le premier garçon de la famille après que ma mère eut donné naissance à cinq filles, je n’étais entouré que par des filles, y compris une de mes cousines les plus chères avec laquelle j’avais passé beaucoup de temps puisque nous étions de même âge. Tout cela est pour donner raison aux gens qui pensent et qui disent que je suis féministe. Je le suis parce que je suis un supporteur farouche des femmes qui se respectent et qui se font respecter.
Pourquoi les femmes sont si importantes ?
Inestimables lectrices et lecteurs, s’il fallait qu’on énumère les raisons de l’importance de la femme, on n’en finirait pas. En essayant de trouver les raisons pour lesquelles les femmes sont importantes, il se peut qu’on s’arrête à cinq, à dix ou à vingt tout comme si on vous demande de citer tous les verbes du deuxième groupe, il peut arriver que vous vous arrêtiez à 10, à 20 ou à 30. Savez-vous qu’il y a environ 300 verbes du deuxième groupe, c’est-à-dire les verbes dont l’infinitif présent se termine en ir, le participe présent en issant et la première personne du singulier en is ?
Je me souviens qu’on se rendait souvent en groupe à Fayette une localité de Léogane, non pas dans le but de fêter la Notre-Dame du Mont-Carmel, mais parce que les parents de notre pasteur d’alors étaient de la zone. Un jour, on s’asseyait en cercle, et alternativement, on citait des proverbes haïtiens. On n’avait que 5 secondes pour venir avec un proverbe ou bien on était éliminé. Il n’était pas facile de se rappeler de ces proverbes que nos parents pourtant répétaient à longueur de journée. Oh que j’adorais ces petits jeux ! Que vous soyez à même de vous rappeler ou pas des raisons pour lesquelles les femmes sont d’une importance particulière, elles sont nombreuses :
• La femme est la dernière création de Dieu. Il suffit de penser à la structure de l’univers, la position de la terre entre le firmament et les eaux pour dire que tout ce que Dieu a fait ou créé est bon. Ce n’est pas sans raison qu’on l’appelle le bon Dieu. Cependant, en dépit de tout ce qu’Il a fait les 6 jours pendant lesquels Il a travaillé comme un forçat, il y eu de l’insatisfaction puisqu’Il a reconnu lui-même qu’il n’est pas bon que l’homme soit seul. Ce serait une abomination de dire que ce que Dieu avait créé avant la femme était imparfait. Mais c’était incomplet. La femme, chers amis, est l’accomplissement, le chef-d’œuvre et le paroxysme de tous les êtres créés.
• La femme est clairvoyante. Beaucoup d’hommes se croyant être des seigneurs, prennent des décisions sans en parler à leurs femmes. La plupart des fois ils échouent et ont honte de parler de leurs échecs à leurs épouses. Définie comme une Connaissance directe et immédiate qui ne nécessite pas le recours au raisonnement, l’intuition, synonyme bien sûr de vision, est typiquement féminine. Elle n’est pas féminine par rapport au genre du mot ; elle l’est parce qu’elle est l’un des supers dons qu’une femme possède. Ne pas en profiter, messieurs, fait de vous des hommes peu intelligents.
• La femme a la potentialité. Il fut un temps, les femmes gardaient la maison et s’occupaient des enfants. Leurs responsabilités étaient de faire en sorte que leurs maisons fussent propres et bien entretenues, de prendre soin de leurs enfants, de cuisiner et de préparer les habits de ces derniers et de leurs maris. Le temps a évolué. Certaines femmes sont aussi compétentes que les hommes et dans certains cas, même plus compétentes. Elles travaillent de longues heures, apportent de l’argent dans les foyers et contribuent dans tout ce qui s’y fait. Elles sont des partenaires égales aux hommes.
• La femme pourvoit aux multiples besoins de l’homme. Dans un texte que j’avais publié l’année dernière, j’avais dit que la femme est la plus belle de toutes les créatures de Dieu. On dit que les femmes sont auditives et attentionnées tandis que les hommes sont visuels et spontanés. J’espère ne pas être le seul qui prenne plaisir à regarder les lèvres voluptueuses d’une jolie femme et ses seins de triangle. En plus de pourvoir aux besoins sexuels des hommes, les femmes sont réputées pour être les meilleures compagnes. A nos yeux, elles sont douces et délicieuses. Je répéterai l’autre en disant que devant le corps d’une femme, je suis un géant de papier. Vous messieurs, vous n’êtes pas l’exception qui confirme la règle.
• La femme donne la vie. Comme je l’ai mentionné plus haut, les raisons pour lesquelles les femmes sont importantes sont nombreuses. Il n’y pas de doute que chacune et chacun de nous pourrait en faire toute une liste. Au moment où je suis en train d’écrire cette phrase, il y a 7 425 543 706 (sept milliards quatre cent vingt-cinq millions cinq cent quarante-trois mille sept cent six personnes) dans le monde. Combien d’entre elles peuvent dire qu’elles n’étaient pas sorties des entrailles de femmes ? Les femmes donnent la vie, elles nous mettent au monde. Après Dieu, c’est grâce aux femmes que le monde existe. Il faut dire que les femmes ne donnent pas seulement la vie ; elles entretiennent la vie. Elles portent leurs enfants dans leurs entrailles pendant plus de neuf mois, elles connaissent les douleurs atroces de l’accouchement, elles passent des nuits à veiller à ce que leurs nouveaux nés soient bien, elles les nourrissent et les protègent pendant leur jeune âge et même lorsqu’ils deviennent adultes, elles continuent à les aimer sans aucune différence de temps.
Je finirai en citant Louise Colet et en disant : « L’amour d’une mère pour son enfant, c’est le symbole terrestre et touchant de l’amour de Dieu pour l’humanité. » Bonne fête à toutes les mamans et à toutes les femmes !
Rulio Oscar


  • -

La nouvelle qui écœure mais qui n’étonne pas.

Category : Société

Zimmerman
L’arme que le meurtrier George Zimmerman avait utilisée pour tuer le jeune adolescent Trayvon Martin le 26 février 2012 a été mise aux enchères et vendue pour une somme de 250.000 dollars US.
Aux Etats Unis, si vous commettez un crime vous servant bien sûr d’une arme à feu, si vous dites que vous êtes un républicain et que vous haïssez le parti démocrate qui veut régulariser l’achat et la possession des armes à feu, vous avez de fortes chances non seulement de ne pas être emprisonné mais aussi d’être millionnaire. Chez moi, j’ai un plan me permettant de regarder plus de 500 chaînes de télévision. Cependant, des chaînes comme Fox News sur lesquelles on ne dit que des mensonges et ne fait que des propagandes, je ne les regarde jamais. On se souvient de l’acharnement avec lequel Fox News et les républicains sans cœur défendaient George Zimmerman, le criminel qui venait d’assassiner ce jeune homme plein d’avenir dont le seul crime était la couleur de sa peau.
C’est révoltant de constater à quel point certains américains s’associent à Zimmerman qui avait commis ce crime crapuleux en achetant pour $250.000 l’outil qui avait ôté la vie de Trayvon. Il convient de vous rappeler chers amis, que le criminel avait déjà mis en vente sur eBay un prétendu tableau patriotique portant sa griffe pour plus de $100.000.
Après avoir vendu l’arme dont il se servait pour tuer l’enfant pour la somme que nous avons citée plus haut, le prétendu tableau patriotique portant son empreinte pour $100.099.99 et même une peinture de Trayvon Martin lui-même pour $30.000, cet assassin, grâce aux Américains n’ayant aucun respect pour la vie des gens particulièrement celle des noirs, finira par payer ses dettes qui s’élèveraient à environs $2.500.000.
Que reste-t-il à George Zimmerman à vendre ? La voiture dans laquelle il était lorsqu’il avait lâchement assassiné Trayvon ? Ses souliers et chaussettes ? Ses vêtements et sous-vêtements ? Avec cet enfoiré, on ne sait jamais. Ce que l’on sait, c’est que nous sommes en dépit de tout pour le respect de la vie que Dieu seul peut donner et ôter. Nous espérons qu’il ne met pas sa tête sur un plateau blanc et la vend aux enchères.
Le 26 février 2012, rappelons-nous, Trayvon Martin, 17 ans, un adolescent sans histoire ni casier, part un peu avant 19h de la maison de sa petite amie pour aller acheter des bonbons à l’épicerie du coin. George Zimmerman, 28 ans, effectue, lui, une ronde de quartier, pour surveiller le voisinage après plusieurs cambriolages. Il appelle le 911, les services d’urgence pour signaler «un comportement suspect». Malgré les consignes de l’agent, il suit Martin, d’abord en voiture puis à pied. Quelques minutes plus tard, l’adolescent meurt, d’une blessure par balle à l’abdomen, un paquet de bonbons et une canette de soda à la main. La police trouve Zimmerman saignant du nez, une blessure à la tête. Il jure avoir agi «en légitime défense».
Rulio Oscar


  • In Politique
    Présumant que la définition des termes souffrances et […]
  • In Politique
    » Les noirs, dont les pères sont en Afrique, […]
  • In Religion
    La Bible parle de 4 grandes prophéties sur Jésus, le […]
  • In Politique
    Je comprends que l’équipe Moïse-Lafontant peut avoir […]
  • In International
    Les gens qui s’informent savent que l’aide militaire […]
  • In Elections américaines, International
    Donald Trump, l’une des personnes les plus […]
  • In L'amour, Religion
    De mon ami et frère, l’ingénieur Glodel St Fleur, je […]
  • In Elections américaines, International
    Si le mot fierté se définit comme un sentiment […]
  • In International
    Dire sans faire et faire sans dire est souvent énoncé […]
  • In Elections américaines
    Si pour beaucoup le choix que Donald J. Trump a fait […]
  • In Ce qu'il faut savoir, Conseils, Education
    Il n’y a pas de meilleure façon de commencer ce texte […]
  • In Politique, Société
    Avec une attention soutenue et sans paresse […]
  • In Ce qu'il faut savoir
    En sortant de la gym ce matin, je parlais à une amie à […]
  • In Politique
    Le 20 novembre dernier, c’étaient les élections […]
  • In Politique
    Dans deux jours, ce seront les élections en Haïti pour […]
  • In Ce qu'il faut savoir, Education
    Quelques mois de cela, quelques membres du groupe […]
  • In Elections américaines
    Jeudi dernier, j’ai reçu ce message d’une amie qui […]
  • In Elections américaines
    Il y a 3 conditions essentielles à remplir pour être […]
  • In Ce qu'il faut savoir, Education
    On emploie la virgule pour détacher ou isoler des […]
  • In Elections américaines
    Comme tous les humains peut-être, devant un duel entre […]
  • In Politique
    D’après les gens qui observent de près la cuisine […]
  • In Elections américaines
    Ça fait déjà un bail que je réfléchis sur la place que […]
  • In Education, Société
    Je me souviendrai toujours de ce spot que je prenais […]
  • In Elections américaines
    Donald Trump : la femme qui l’accuse […]
  • In Elections américaines
    La politique, a dit Ahmadou Kourouma, n’a ni […]
  • In Elections américaines
    Le grand problème des coléreux hommes blancs des Etats […]
  • In Elections américaines
    Je suis d’Haïti où la politique est synonyme de […]
  • In Histoires et pensées positives, Histoires inspirantes
    Comment se comporte-t-on face aux difficultés ? On […]
  • In Société
    Le racisme est une idéologie qui considère que […]
  • In Sport
    Dimanche dernier, comme on le sait tous, c’était […]
  • In Elections américaines
    « Mon Dieu, j’ai un très grand regret de vous […]
  • In Politique
    Les Anglais ont voté pour quitter L’UE. Les votants, […]
  • In Famille
    Ces parents reproduisent une photo avec leurs […]
  • In Politique, Société
    Le deuxième amendement de la Constitution des […]
  • In Education
    Le subjonctif est un mode verbal qui sert à exprimer […]
  • In Société
    Il est des injustices qu’on subit qui ne nous laissent […]
  • In L'amour, Société
    Le gens qui me connaissent, particulièrement ceux qui […]
  • In Société
    L’arme que le meurtrier George Zimmerman avait […]
  • In Histoires et pensées positives, Histoires inspirantes
    Nous vivons chers amis dans un monde où le mensonge, […]
  • In Science
    J’ai trouvé cette histoire sur la page d’une amie qui […]
  • In Technologie
      Afin de booster les installations de Windows […]
  • In Ce qu'il faut savoir, Politique
    Les festivités du 18 mai en Haïti, dans mes classes […]
  • In Elections américaines
    Comme vous pouvez le constater, chers lectrices et […]
  • In Technologie
    Technologie : Outre les versions mobiles et une […]
  • In Histoires et pensées positives, Histoires inspirantes
    Un moine s’était retiré du monastère pour […]
  • In Ce qu'il faut savoir
     On n’a pas fini d’apprendre sur le […]
  • In Histoires et pensées positives, Histoires inspirantes
    La vache mélomane Michal et Kental se chamaillaient et […]
  • In Science
    Aujourd’hui, c’est la Journée de la Terre nourricière. […]
  • In Politique
    Classée 149ème sur 179 pays, Haïti reste le pays le […]
  • In Politique
    Nous remercions infiniment toutes celles et tous ceux […]

Merci d’écouter Sentimentale FM

Nos plus récents articles