Category Archives: Technologie

  • -

La mise à jour forcée de Windows 10 scandalise les utilisateurs

Category : Technologie

 

window_10_upgradeAfin de booster les installations de Windows 10, Microsoft pousse des fenêtres d’installations indiquant aux utilisateurs le jour et l’heure de la montée de version de leur ancien OS vers son dernier système d’exploitation. Ceux qui n’en veulent pas et se contentent de fermer ce pop-up ont la désagréable surprise de découvrir que Windows 10 s’est installé sans leur consentement explicite.
Windows 10 ou les raisons de la colère. Depuis que Microsoft a pris la décision de pousser des fenêtres d’installations automatiques vers son dernier OS, la grogne monte parmi les utilisateurs. Il faut dire que le dernier pop-up de l’éditeur avisant l’utilisateur de la montée de version sans leur consentement explicite a de quoi faire grincer des dents. Sur notre forum, des dizaines de personnes ont fait part de leurs déconvenues : « en début de semaine, installation automatique sans mon consentement… installation qui à planté en plus. Du coup j’ai du faire une restauration usine, avec toutes les pertes que cela occasionne ! », a indiqué ce lecteur jeudi 26 mai. « On passe de Windows 10 fortement conseillé, à maintenant une installation automatique prévue par défaut pour le jeudi 25 mai… à-moins d’aller dans les options chercher pour désactiver ça », s’est aussi plaint cet autre lecteur du Monde Informatique.
AdTech Ad

Le problème remonté est sensiblement le même pour tous les utilisateurs, à savoir qu’ils se sentent pris au piège d’une montée de version automatique, imposée par Microsoft de façon – il faut dire ce qui est – bien malhabile. Tout vient du pop-up affiché présentant Windows 10 comme une mise à jour recommandée pour le PC et qu’une installation est prévue à un jour et une heure donnée. L’ergonomie même de cette fenêtre semble avoir été conçue pour dissuader l’utilisateur de refuser son installation.
Un pop-up forçant les utilisateurs distraits à passer à Windows 10
Explications : dans cette fenêtre, un gros bouton « Ok » apparaît mais aucune trace d’un quelconque bouton « Annulation » alors qu’il aurait été logique qu’il soit présent. Ne souhaitant pas cliquer sur « Ok », l’utilisateur est alors naturellement tenté de cliquer sur la croix pour fermer le pop-up. Le « piège » étant que la fermeture de cette fenêtre ne stoppe pas la mise à jour qui reste programmée au jour et à l’heure précédemment affichée… En fait, pour redéfinir le créneau de montée de version ou la refuser, il faut cliquer sur un mot surligné en bleu dans une phrase en petit caractère sous la date de mise à jour prévue. Ce qu’explique par ailleurs de façon posée Microsoft dans une page de support. Si l’éditeur voulait créer une fenêtre pour forcer les utilisateurs distraits à monter de version malgré leur consentement force est de constater que c’est plutôt réussi…
« Franchement c’est honteux ! »
« Je suis sous windows 8.1 et installation forçée de windows 10 hier soir. Cela fait des mois que la fenetre m’apparait, jusqu’à présent je reportais le jour de la mise à jour. Mais hier soir je m’aperçois qu’elle est en train de se faire automatiquement sans que j’ai accepté quoi que ce soit, j’ai éteinds et rallumé l’ordi….ouf ça semblait s’etre arreté mais ce matin en allumant j’ai une fenetre qui m’apparait avec « mise à niveau de windows Update » et je n’ai que 2 choix: soit « lancer la mise à niveau maintenant », soit « programmer un autre jour et l’heure ». Un encart apparait, que je ne peux même pas enlever, avec automatiquement un jour et une heure (que je peux modifier jusqu’à maximum le 30 mai). Et il est même précisé que la mise à niveau se fera automatiquement si l’ordi est éteint quand je le rallumerai!!!! je ne peut même pas fermer la fenetre!!!! Bref je suis coinçéé!!!!!!!!!!!!!! franchement c’est honteux! », a tempêté un lecteur du Monde Informatique le 26 mai en commentaire de notre article La stratégie de mise à jour au forceps de Windows 10 finit par payer.

Gratuite depuis sa sortie le 29 juillet dernier, la mise à jour vers Windows 10 pour les détenteurs de licences Windows 7 et Windows 8/8.1 grand public et pro deviendra payante à partir de fin juillet sauf pour les utilisateurs handicapés.


  • -

WhatsApp arrive sur PC et sur Mac

Category : Technologie

How-To-Use-WhatsApp-WebTechnologie : Outre les versions mobiles et une déclinaison Web, la populaire application de messagerie WhatsApp est désormais disponible sur poste de travail Windows et sur Mac. Disposer d’un smartphone avec l’appli reste nécessaire cependant.

Plus que jamais, WhatsApp n’est plus cantonné aux terminaux mobiles. 16 mois après l’ouverture d’une version Web de son service de messagerie, l’éditeur (filiale de Facebook) lance des éditions pour PC et Mac.

Les logiciels sont compatibles à partir de Windows 8 et de Mac OS X 10.9 pour l’environnement Apple. Toutefois, ces versions PC et Mac sont d’abord et « simplement une extension de votre téléphone : l’application reflète les conversations et les messages de votre appareil mobile » explique WhatsApp.

D’ailleurs pour fonctionner, l’utilisateur doit disposer de l’appli mobile active sur son smartphone et à proximité du PC pour que le logiciel y fonctionne. Pour s’authentifier sur l’app, il faut scanner un QR code par le biais d’une édition mobile de WhatsApp. L’ensemble des conversations est alors chargé sur desktop.

En arrivant sur PC et Mac, l’éditeur s’assure d’être présent partout pour l’utilisateur. C’est l’ubiquité du service. Une caractéristique susceptible de retenir l’internaute qui dans le domaine de la messagerie ne manque pas d’applications alternatives.


  • -

Chrome 50 dit adieu à XP, Vista et aux anciens OSX

Category : Technologie

chromeL’arrivé de Chrome 50 signe la fin du support pour Windows XP, Vista et les versions de Mac OS X antérieures à 10.9.

Après Microsoft avec son navigateur Edge, Google met fin au support de Chrome pour Windows XP, Vista et toutes les versions de Mac OS X antérieures à 10.9 (Mavericks). Google avait annoncé en novembre dernier qu’il ne proposerait plus de mise à jour pour ces systèmes d’exploitation. Si vous utilisez déjà Chrome sur l’un des systèmes, vous serez toujours en mesure de l’utiliser mais vous ne recevrez plus de mises à jour de sécurité, ni de fonctionnalités.

AdTech AdA peine plus de deux ans après la fin du support de Windows XP (8 avril 2014), Google réduit donc à son tour la voilure pour se concentrer sur les versions plus récentes des OS Microsoft et Apple. Pourtant, Google avait profité de la fin du support d’Internet Explorer pour pousser Chrome sur les postes de travail encore équipés de Windows XP. Une bouffée d’air frais pour certains administrateurs de parc informatique. Rappelons que Google avait promis d’étendre le support de Windows XP en octobre 2013, six mois avant que Microsoft ne mette fin au support de XP. A l’époque, la firme de Mountain View avait déclaré qu’elle soutiendrait Chrome au moins jusqu’en avril 2015. Les utilisateurs ont donc gagné un an supplémentaire.

Mi-avril 2016, on estime que 181 millions de PC dans le monde utilisent encore XP.


  • -

Windows 10 Anniversaire : toutes les nouveautés à venir (2e partie)

Category : Technologie

Microsoft a préparé de nouvelles fonctionnalités avec la mise à jour anniversaire de Windows 10, attendue pour le mois de juillet prochain, qui devraient satisfaire aussi bien l’utilisateur moyen que le super-utilisateur.

Le premier anniversaire de Windows 10, célébré cet été, sera, à n’en pas douter, très festif. Et Microsoft a déjà préparé plusieurs cadeaux pour ses utilisateurs. En premier lieu, la firme de Redmond livrera gratuitement sonWindows 10 Anniversary Update pour les PC sous Windows 10. Ensuite, l’éditeur a bourré sa MAJ de toutes sortes de goodies plus ou moins utiles, plus ou moins ciblés, mais entièrement gratuits. Certes, il faudra encore attendre quelques mois avant le déploiement de cette mise à jour, mais Microsoft a déjà dévoilé la plupart des nouvelles fonctions. Mieux encore : si vous êtes prêts à vivre dangereusement, vous pouvez essayer plusieurs d’entre elles en installant dès maintenant une version build preview de Windows 10.

AdTech Ad

Connect app pour la connexion sans fil

La MAJ s’est également enrichie de nouvelles applications. C’est le cas de l’app Connect qui permet de connecter sans fil un mobile à un PC en utilisant la fonction Continuum de Windows 10 Mobile. La connexion se fait sans station d’accueil ou sans adaptateur Miracast. Comme on le voit dans l’image ci-dessous, le desktop Continuum du mobile apparaît tout simplement dans une fenêtre sur le desktop du PC. Et si vous utilisez un PC sous Windows 10 compatible avec la technologie Miracast, vous pouvez utiliser l’app Connect pour transmettre le signal audio et vidéo vers un autre PC sous Windows 10, sans dock, et sans avoir besoin d’ajouter un adaptateur sur le récepteur. Cette fonction peut s’avérer très pratique pour diffuser une présentation sur l’écran d‘un PC.

L’adoption du Skype universel

Skype ayant déployé une app Universal Windows Platform (UWP) qui tourne avec la version preview de Windows 10, on peut déjà avoir un aperçu des nouvelles fonctionnalités que l’on trouvera dans la future MAJ anniversaire de Windows 10. L’app de messagerie faisait depuis longtemps de l’œil à la version universelle de Skype, et la version desktop de Skype pour Windows 10 devrait probablement franchir le pas. Même si l’app Skype définitive n’est pas livrée avant la sortie de la future mise à jour, on devrait certainement la retrouver dans la build anniversaire.

Plus de maîtrise sur les flux de l’Action Center

Comme on peut le voir dans la build preview 14316 livrée aux abonnées au programme Windows Insider, l’Action Center, autrement dit le hub de notifications de Windows 10, ne sera pas le parent pauvre de la MAJ anniversaire. C’est la première version build dans laquelle Microsoft a inclus les futures nouveautés de la mise à jour anniversaire. En ce qui concerne l’Action Center, il sera possible de définir dans des niveaux de priorité pour chaque application et de faire apparaître les notifications les plus importantes en haut du flux d’alertes. Il sera également possible de fixer la quantité de notifications qu’une application pourra envoyer vers le hub. Par défaut, ce nombre est limité à trois. Microsoft dévoilera sans doute d’autres fonctionnalités pour l’Action Center au fur et à mesure que l’on se rapprochera de la sortie de la MAJ anniversaire. Lors de la conférence Build 2016, la firme de Redmond avait déclaré qu’elle souhaitait renforcer l’interactivité des notifications et de l’Action Center. Elle envisageait aussi de connecter l’Action Center à l’écran en tuiles « Live Tiles » du menu « Start » (Démarrer), pour lier les actions de l’un et de l’autre.

Des outils pour économiser la batterie

Le menu « Settings » (Réglages), anciennement appelé « Battery Saver » « Économiseur de batterie), portera désormais le nom plus simple de « Battery » (Batterie). Celui-ci permet d’accéder à tous les paramètres en rapport avec la batterie. Dans le même ordre d’idée, quand les apps du Windows Store tourneront en arrière-plan, les paramètres par application afficheront maintenant une option « Managed by Windows » (Géré par Windows) en plus des options « Always allowed in background » (Toujours autoriser en arrière-plan) et «  Never allowed in backgroud » (Ne jamais autoriser en arrière-plan). Microsoft explique que « cette option va non seulement stopper l’application qui tourne en arrière-plan quand « Battery Saver » est activé, mais elle va aussi temporairement désactiver jusqu’au prochain lancement les apps gourmandes en énergie, inactives depuis un certain temps ou épinglées à l’écran de démarrage, qui pourraient vider la batterie ».

Encore plus de nouveautés à venir…

La mise à jour de Windows 10 Anniversaire comportera aussi d’autres réglages de détails. Par exemple, l’écran d’installation de Windows affichera plus d’informations qu’auparavant, et l’utilisateur pourra faire des commentaires dans le Feedback Hub et demander à Windows de ne pas installer les mises à jour pendant certaines heures. Et, d’ici cet été, Microsoft livrera probablement d’autres nouveautés qu’il garde en réserve !


  • -

Windows 10 Anniversaire : toutes les nouveautés à venir (1re partie)

Category : Technologie

Microsoft a préparé de nouvelles fonctionnalités avec la mise à jour anniversaire de Windows 10, attendue pour le mois de juillet prochain, qui devraient satisfaire aussi bien l’utilisateur moyen que le super-utilisateur.

Le premier anniversaire de Windows 10, célébré cet été, sera, à n’en pas douter, très festif. Et Microsoft a déjà préparé plusieurs cadeaux pour ses utilisateurs. En premier lieu, la firme de Redmond livrera gratuitement son Windows 10 Anniversary Update pour les PC sous Windows 10. Ensuite, l’éditeur a bourré sa MAJ de toutes sortes de goodies plus ou moins utiles, plus ou moins ciblés, mais entièrement gratuits. Certes, il faudra encore attendre quelques mois avant le déploiement de cette mise à jour, mais Microsoft a déjà dévoilé la plupart des nouvelles fonctions. Mieux encore : si vous êtes prêts à vivre dangereusement, vous pouvez essayer plusieurs d’entre elles en installant dès maintenant une version build preview de Windows 10.

AdTech AdDes épingles sur les bureaux virtuels

Le bureau virtuel présent dans le nouveau système d’exploitation s’enrichit d’une autre fonction : l’utilisateur pourra épingler une application ouverte pour qu’elle apparaisse sur tous les bureaux virtuels. C’est assez pratique quand on veut retrouver la même application au premier plan. La fonction est déjà disponible dans la build preview de Windows 10. Pour l’activer, il suffit d’ouvrir la Task View qui sert à gérer les bureaux virtuels, faire un clic droit sur la fenêtre que l’on veut épingler, puis sélectionner « Afficher cette fenêtre sur tous les bureaux ».

Un navigateur Edge, plus performant

Microsoft a apporté certaines améliorations bienvenues à son navigateur Edge par défaut. À noter en priorité qu’il supporte (enfin) les extensions. Les participants au programme Windows Insider testent actuellement les premières extensions partenaires. Quand ces extensions seront officiellement déployées, il sera possible de les installer directement à partir du Windows Store. Edge a également pris exemple sur Chrome : il met en pause les « contenus qui ne se trouvent pas au centre de la page Web ». Autrement dit, il stoppe les publicités Flash. L’utilisateur est moins dérangé, mais surtout, il économise de vie la batterie de son ordinateur portable ou de sa tablette. Et augmente son temps de navigation !

Windows Hello dit bonjour aux applications et aux sites Web

La future mise à jour élargit le système d’authentification biométrique Windows Hello au navigateur Edge et aux apps du Windows Store. Cela signifie que si l’on a un hardware compatible et un logiciel qui prend en charge Windows Hello, il est possible de se connecter à des apps et à des services Web en utilisant la reconnaissance d’image ou le glissement du doigt.

Un Windows Ink plus productif

Pour renforcer ses outils de productivité, Microsoft a apporté de nombreuses améliorations à l’encrage dans la mise à jour de Windows 10 Anniversaire. Il sera notamment possible de créer un « espace de travail » dédié (voir photo) dans lequel on peut retrouver les outils et les apps compatibles avec le stylet, ou encore, tracer une ligne entre deux points, faire des annotations dans Maps, ou créer des rappels automatiques dans Cortana à partir de notes écrites. Le système d’exploitation sera également doté d’une « règle numérique » qui peut servir de guide à l’écran pour écrire un peu plus droit avec le stylet.

Un Cortana encore plus intelligent

Cortana bénéficie de plusieurs mises à jour également bienvenues. Mais, étant donné que l’assistant numérique dépend davantage des serveurs de Microsoft que de Windows 10 lui-même, rien ne garantit que ces nouveautés seront activées au moment de la sortie de Windows 10 Anniversary Update. Néanmoins, si Microsoft a choisi de les dévoiler en même temps que la version build, on peut supposer que ce sera le cas. Cortana devient plus proactif et plus puissant. En particulier, Microsoft a accordé à son assistant un accès plus large aux apps Office, Outlook, et Calendrier. Cette capacité contextuelle permet d’utiliser des commandes du type : « Envoyer le PowerPoint sur lequel j’ai travaillé hier soir à tel correspondant » ; ou encore : « Dans quel magasin de jouet suis-je allé l’an dernier au moment de la sortie de la version Build ? » Cortana comprendra ce que vous voulez dire. Les développeurs pourront également inclure Cortana dans des applications de tierce partie.

Cortana aime les mobiles

Microsoft a renforcé les liens de Cortana avec les mobiles sous Windows 10 et les mobiles Android sur lesquels a été installée l’app Cortana. Microsoft n’a pas expressément dit que la fonction serait disponible dans la MAJ anniversaire de Windows 10, mais cela semble assez probable. Plus tard, Cortana pourra pousser des notifications et envoyer des alertes d’un mobile et vers un PC, pour signaler par exemple que la batterie a besoin d’être rechargée sans que l’utilisateur ait besoin de sortir le téléphone de sa poche ou de son sac. La communication pourra se faire dans les deux sens, c’est-à-dire qu’il sera possible d’envoyer des Cartes ou des itinéraires annotés depuis un PC vers un mobile doté de Cortana.


  • -

Microsoft décrit des fonctions qu’il pourrait un jour ajouter à Windows

000000011011Microsoft pourrait intégrer dans Windows 10 des fonctions permettant à un utilisateur de s’authentifier sur son PC à partir de son smartphone.

Microsoft pourrait intégrer dans Windows 10 des fonctions permettant à un utilisateur de s’authentifier sur son PC à partir de son smartphone.

La firme de Redmond a mis en ligne une liste de nouvelles fonctions principalement liées à la connectivité entre terminaux qui pourraient être intégrées à l’avenir dans son OS. Aucune date de mise en oeuvre n’est avancée et l’éditeur ne s’engage pas non plus à les rendre disponibles.

Microsoft a levé le voile sur des fonctions qui pourraient être intégrées à Windows dans le futur en publiant une roadmap officielle sur son site web. Plusieurs d’entre elles ne font pas partie des nouveautés que l’éditeur a annoncées pour Windows 10 Anniversary Update, la prochaine mise à jour majeure de son OS attendue cet été. Dans la plupart des cas, il s’agit d’améliorations portant sur la connectivité entre les smartphones, les PC et d’autres appareils. Essentiellement orientée vers les besoins des entreprises, la feuille de route comporte également des éléments destinés au grand public.

Revue de détails :

– Les smartphones sous Android et Windows pourront être utilisés pour déverrouiller des applications installées sur un PC Windows et/ou authentifier un utilisateur.

– Les appareils compagnons tels que Microsoft Band 2 (bracelet traqueur d’activité) pourront déverrouiller un PC sous Windows.

– En connectant un smartphone sous Windows à un écran tactile externe à travers Continuum, les utilisateurs pourront piloter le terminal mobile au toucher depuis le périphérique d’affichage.

-Les smartphones sous Windows avec Continuum seront compatibles avec des stations d’accueil conçues dans l’esprit de celles destinées aux ordinateurs portables pour être exploités comme des PC.

– Les PC sous Windows pourront diffuser leur affichage sur l’écran d’autres PC sous Windows.

– Le navigateur Microsoft Edge recevra des notifications depuis des sites tels que Facebook, même lorsqu’il n’est pas lancé.

– Les messages de Cortana, l’assistant de Windows 10, apparaîtrons dans le centre de notifications

– Les applications pour Windows pourront être affichées à l’écran en mode incrustation.

Il faut bien garder à l’esprit que les plans de Microsoft peuvent changer. De fait, la roadmap qu’il vient de publier inclut également une section où sont listées des fonctions qui n’ont finalement pas vu le jour. L’éditeur ne fait donc aucune promesse et n’a pas encore commencé à tester les fonctionnalités précitées au sein de la communauté d’utilisateurs à laquelle il offre un accès aux versions préliminaires de ses produits.


  • -

Oracle réclame 9,3 Md$ à Google pour l’usage de Java dans Android

Category : Technologie

Google-Android1
Dans l’interminable procès qui oppose Oracle à Google sur les droits d’auteur de Java, l’éditeur demande au géant de la recherche 9,3 milliards de dollars en dommages et intérêts pour son utilisation de Java dans Android. Ce chiffre apparaît dans un document déposé au tribunal par un expert d’Oracle. Un montant vivement contesté par Google.

Voilà six ans qu’Oracle a entamé une action en justice contre Google, affirmant que le géant de la recherche doit s’acquitter de droits de licence pour utiliser certains éléments de la plate-forme Java dans son OS mobile Android. Le premier procès a eu lieu en 2012, mais le jury n’a pas pu trancher sur la question cruciale : savoir si l’usage de Java par Google pouvait être considéré comme un « usage loyal », un « fair use », qui autorise la copie dans certaines circonstances. Pour statuer sur la question, les protagonistes ont été renvoyés devant le tribunal du district fédéral de San Francisco. Un nouveau procès doit démarrer le 9 mai. Comme pour le procès précédent, plusieurs témoins de premier plan sont attendus à la barre, dont Larry Ellison, le CEO d’Oracle, et Eric Schmidt, le CEO de Google.
AdTech Ad

Le montant des dommages et intérêts apparaît dans un rapport établi par un expert recruté par Oracle pour calculer la somme que doit payer Google pour son infraction présumée. Mais ce montant pourrait être revu à la baisse avant le début du procès. Il faut dire que, depuis le dernier procès, Oracle a multiplié par 10 la valeur du dommage. Cette augmentation reflète la popularité exponentielle d’Android et la croissance spectaculaire du marché des smartphones entre 2012 et aujourd’hui. Le prochain procès prendra en compte les six dernières versions d’Android, jusqu’à Lollipop. Pour remettre ce montant de 9,3 milliards de dollars dans son contexte, il faut rappeler que la société mère de Google, Alphabet, a réalisé 4,9 milliards de dollars de bénéficies au dernier trimestre fiscal.
e propre expert de Google, qui a établi le chiffrage des dommages subis par Oracle, arrive à une estimation beaucoup moins élevée. Celle-ci n’a pas encore été rendue publique, mais un document déposé la semaine dernière par Oracle laisse entendre que Google a plafonné une partie des dommages-intérêts à 100 millions de dollars. Quand les estimations de chaque partie sont à ce point éloignées l’une de l’autre, il arrive souvent que le jury se prononce sur un chiffre intermédiaire. Google n’a pas répondu à une demande de commentaires de notre confrère d’IDG NS, et une porte-parole d’Oracle a refusé de commenter. Ce procès devra se prononcer sur la décision de Google d’utiliser Java comme base pour son système d’exploitation Android sans obtenir de licence auprès de Sun.

Dans le premier procès, un jury a déclaré que Google avait enfreint le droit d’auteur d’Oracle en recopiant dans Android la « structure, la séquence et l’organisation » de 37 API Java. Mais, dans un second temps, le juge William Alsup a estimé que les API n’étaient pas couvertes par le droit d’auteur américain, infligeant un sérieux revers à la demande d’Oracle. Décision ensuite elle-même invalidée par une cour d’appel. Google a bien tenté d’impliquer la Cour suprême, mais celle-ci a jugé sa demande irrecevable. L’affaire revient donc à nouveau devant le juge William Alsup pour reposer la question du « fair use ».

Selon la version d’Oracle, Google avait entamé une course contre la montre pour faire en sorte que son système d’exploitation arrive sur le marché avant les plates-formes concurrentes. Le géant de la recherche aurait mis son dévolu sur Java, parce que ce langage était déjà utilisé par des millions de programmeurs. De son côté, Google nie toute malversation. L’entreprise californienne affirme que son utilisation de Java est couverte par la notion « d’usage équitable », qui permet la copie dans des situations bien définies. Notamment, quand l’usage de l’œuvre protégée est innovant, c’est-à-dire quand elle est transformée en quelque chose de nouveau. Entrent également en ligne de compte la quantité de code original copié et l’impact de la copie sur la valeur marchande de l’œuvre originale.

L’estimation des dommages par l’expert d’Oracle, James Malackowski, comprend deux parties : 475 millions de dollars pour les dommages subis par Oracle, et 8,8 milliards de dollars pour les bénéfices réalisés par Google. Le premier montant est une estimation des revenus qu’Oracle aurait pu engranger en vendant lui-même une licence Java aux fabricants de terminaux mobiles, si Google n’avait pas développé Android. Le second montant est une estimation des bénéfices réalisés par Google grâce à Android, y compris la publicité mobile et la vente d’applications et de contenus par le biais de l’Android Market et de Google Play. Dans un document déposé au tribunal la semaine dernière, Google conteste vivement le rapport de l’expert d’Oracle, James Malackowski, et le géant de la recherche demande explicitement au juge William Alsup de rejeter certains de ces éléments pour le procès, affirmant que ce document « ignore les limites légales des dommages applicables en matière de droit d’auteur et que cette estimation n’est en rien assimilable à une analyse d’expert ».

Selon les lois sur le droit d’auteur, les dommages-intérêts ne peuvent concerner que les bénéfices « imputables au code qui transgresse ce droit ». Or, les 37 API ne représentent « qu’une fraction de pourcentage du code complexe de la plate-forme Android », ont fait valoir les avocats de Google. « Oracle et son expert n’ont pas bien estimé la valeur des 37 API par rapport à l’ensemble de la plateforme Android », a ajouté Google. Les deux parties se présenteront devant le juge le 27 avril pour une audience préliminaire.

Le Monde Informatique


  • -

La stratégie de mise à jour au forceps de Windows 10 finit par payer

Category : Technologie

windows update
Selon deux observateurs de l’activité de Windows 10, la campagne de forcing de Microsoft a tiré vers le haut le niveau d’usage de son dernier OS. Mais un grand nombre d’utilisateurs ont signalé que les mises à jour s’étaient déroulées sans leur consentement.

La récente campagne de Microsoft pour forcer la mise à niveau des anciens PC vers Windows 10 semble avoir eu un impact très satisfaisant. Selon deux observateurs du trafic Internet, le niveau d’usage de Windows 10 a augmenté de façon soutenue pendant une courte période. La semaine dernière, des utilisateurs de Windows 7 et Windows 8.1 ont commencé à signaler que la mise à jour de Windows 10 automatiquement téléchargée sur leur machine avait été effectivement installée, et un grand nombre d’entre eux se sont plaints de ne pas avoir eu le choix. Ceux qui ont eu la possibilité de refuser l’installation ont quand même été coincés, puisque la demande de mise à jour continuait à s’afficher de manière récurrente. Certains utilisateurs n’ont pas pu reprendre le contrôle de leurs machines avant d’avoir accepté l’installation de Windows 10.
Même si le téléchargement automatique de Windows 10 et la mise à jour des anciens OS étaient prévus depuis des mois, la mise en route de la procédure n’est effective que depuis six semaines. Normalement, le processus était censé obtenir l’approbation de l’utilisateur. Hier, Microsoft a réaffirmé par la voix d’une porte-parole que « les utilisateurs conservaient le contrôle complet de leurs appareils ». Cependant, de nombreux utilisateurs ont déclaré qu’ils n’avaient rien demandé, et qu’ils avaient bien perdu tout contrôle sur la procédure de mise à jour. Il est difficile de dire si Microsoft a intentionnellement forcé la procédure ou si elle a été programmée par erreur. Mais la firme de Redmond a refusé d’expliquer pourquoi Windows 10 avait été installé à l’insu de l’utilisateur. Par défaut, la mise à jour Windows 10 est aujourd’hui automatique coché dans Windows Update, et si on n’y fait pas attention l’installation démarre une fois terminé le téléchargement des paquets.
Toutes les sources notent une hausse significative de Windows 10

Quoi qu’il en soit, les faits parlent d’eux-mêmes. Selon l’éditeur de solutions d’analyses StatCounter, qui mesure en permanence l’usage des systèmes d’exploitation sur Internet, à partir du 10 mars dernier, les parts de marché de Windows 10 ont nettement augmenté. Et pendant les quatre à cinq jours qui ont suivi, soit jusqu’au lundi 14 mars, le nouvel OS a gagné chaque jour près d’un point en pourcentage. Selon StatCounter, la dernière forte progression de Windows 10, sur une période aussi courte, date des derniers jours de 2015 et des premiers jours de 2016. Mais cette augmentation était probablement liée à l’achat de nouveaux PC au moment de la période des fêtes. StatCounter précise que pendant cette période de vacances, la progression de Windows 10 sur les systèmes d’entreprise avait été marginale. C’est surtout quand les utilisateurs se retrouvent devant leur propre PC, le week-end et pendant les jours fériés, que le système d’analyse a observé des pics dans l’usage de Windows 10. Rappelons que StatCounter mesure l’activité des systèmes d’exploitation en fonction des pages vues sur des sites appartenant à ses clients.
Le Digital Analytics Program (DAP) du gouvernement des États-Unis (DAP) mesure aussi l’activité de Windows 10 sur Internet. L’organisme a également remarqué une progression dans l’utilisation du nouveau système d’exploitation de Microsoft au mois de mars. DAP mesure les visites des 4 000 sites web et des 400 domaines appartenant aux agences gouvernementales américaines, comme le site des impôts (Internal Revenue Service – IRS) et le service de la citoyenneté et de l’immigration (U.S Citizenship and Immigration Services – USCIS). La majeure partie du trafic mesuré par le DAP se situe à l’intérieur des États-Unis. Comme StatCounter, DAP a remarqué que la part de Windows 10 avait fortement augmenté à partir du 10 mars. L’organisme note également une progression régulière de l’OS d’un point de pourcentage par jour jusqu’au 16 mars. Enfin, c’est aussi la première fois depuis la semaine du 22 au 28 janvier que le DAP fait état d’une telle progression de Windows 10.


  • -

La défense US va migrer 4 millions de PC sous Windows 10

Category : Technologie

US PC
Le département de la défense américaine se lance dans un vaste plan de standardisation de son parc d’ordinateurs et a annoncé qu’il migrait 4 millions de PC vers le dernier OS de Microsoft, Windows 10.

Lancé tambours battants dans un vaste projet de standardisation de son parc informatique, le département américain de la Défense a décidé de migrer 4 millions de PC vers le dernier système d’exploitation de Microsoft, Windows 10. Une annonce qui constitue un record à date du plus gros déploiement jamais effectué pour cet OS. La migration s’effectuera dans l’année qui vient. Ce projet est un gros coup pour la firme de Redmond qui doit espérer que ce choix puisse faire un appel d’air pour d’autres projets tout aussi ambitieux dans d’autres secteurs.
Aucun montant n’a été avancé mais nul doute que le département de la Défense a les reins assez solides pour le mener, son budget informatique global s’élevant annuellement à 44 milliards de dollars. En parallèle, l’administration a également fait savoir que les tablettes Surface étaient certifiées pour répondre aux contraintes et spécifications en vigueur pour ses besoins en termes d’interopérabilité et de sécurité.


  • In Politique
    Présumant que la définition des termes souffrances et […]
  • In Politique
    » Les noirs, dont les pères sont en Afrique, […]
  • In Religion
    La Bible parle de 4 grandes prophéties sur Jésus, le […]
  • In Politique
    Je comprends que l’équipe Moïse-Lafontant peut avoir […]
  • In International
    Les gens qui s’informent savent que l’aide militaire […]
  • In Elections américaines, International
    Donald Trump, l’une des personnes les plus […]
  • In L'amour, Religion
    De mon ami et frère, l’ingénieur Glodel St Fleur, je […]
  • In Elections américaines, International
    Si le mot fierté se définit comme un sentiment […]
  • In International
    Dire sans faire et faire sans dire est souvent énoncé […]
  • In Elections américaines
    Si pour beaucoup le choix que Donald J. Trump a fait […]
  • In Ce qu'il faut savoir, Conseils, Education
    Il n’y a pas de meilleure façon de commencer ce texte […]
  • In Politique, Société
    Avec une attention soutenue et sans paresse […]
  • In Ce qu'il faut savoir
    En sortant de la gym ce matin, je parlais à une amie à […]
  • In Politique
    Le 20 novembre dernier, c’étaient les élections […]
  • In Politique
    Dans deux jours, ce seront les élections en Haïti pour […]
  • In Ce qu'il faut savoir, Education
    Quelques mois de cela, quelques membres du groupe […]
  • In Elections américaines
    Jeudi dernier, j’ai reçu ce message d’une amie qui […]
  • In Elections américaines
    Il y a 3 conditions essentielles à remplir pour être […]
  • In Ce qu'il faut savoir, Education
    On emploie la virgule pour détacher ou isoler des […]
  • In Elections américaines
    Comme tous les humains peut-être, devant un duel entre […]
  • In Politique
    D’après les gens qui observent de près la cuisine […]
  • In Elections américaines
    Ça fait déjà un bail que je réfléchis sur la place que […]
  • In Education, Société
    Je me souviendrai toujours de ce spot que je prenais […]
  • In Elections américaines
    Donald Trump : la femme qui l’accuse […]
  • In Elections américaines
    La politique, a dit Ahmadou Kourouma, n’a ni […]
  • In Elections américaines
    Le grand problème des coléreux hommes blancs des Etats […]
  • In Elections américaines
    Je suis d’Haïti où la politique est synonyme de […]
  • In Histoires et pensées positives, Histoires inspirantes
    Comment se comporte-t-on face aux difficultés ? On […]
  • In Société
    Le racisme est une idéologie qui considère que […]
  • In Sport
    Dimanche dernier, comme on le sait tous, c’était […]
  • In Elections américaines
    « Mon Dieu, j’ai un très grand regret de vous […]
  • In Politique
    Les Anglais ont voté pour quitter L’UE. Les votants, […]
  • In Famille
    Ces parents reproduisent une photo avec leurs […]
  • In Politique, Société
    Le deuxième amendement de la Constitution des […]
  • In Education
    Le subjonctif est un mode verbal qui sert à exprimer […]
  • In Société
    Il est des injustices qu’on subit qui ne nous laissent […]
  • In L'amour, Société
    Le gens qui me connaissent, particulièrement ceux qui […]
  • In Société
    L’arme que le meurtrier George Zimmerman avait […]
  • In Histoires et pensées positives, Histoires inspirantes
    Nous vivons chers amis dans un monde où le mensonge, […]
  • In Science
    J’ai trouvé cette histoire sur la page d’une amie qui […]
  • In Technologie
      Afin de booster les installations de Windows […]
  • In Ce qu'il faut savoir, Politique
    Les festivités du 18 mai en Haïti, dans mes classes […]
  • In Elections américaines
    Comme vous pouvez le constater, chers lectrices et […]
  • In Technologie
    Technologie : Outre les versions mobiles et une […]
  • In Histoires et pensées positives, Histoires inspirantes
    Un moine s’était retiré du monastère pour […]
  • In Ce qu'il faut savoir
     On n’a pas fini d’apprendre sur le […]
  • In Histoires et pensées positives, Histoires inspirantes
    La vache mélomane Michal et Kental se chamaillaient et […]
  • In Science
    Aujourd’hui, c’est la Journée de la Terre nourricière. […]
  • In Politique
    Classée 149ème sur 179 pays, Haïti reste le pays le […]
  • In Politique
    Nous remercions infiniment toutes celles et tous ceux […]

Merci d’écouter Sentimentale FM

Nos plus récents articles